Google recrute encore, parallèlement aux licenciements

samedi 28 mars 2009 23h52
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Google cherche à pourvoir environ 360 postes, alors que le groupe a annoncé cette semaine une troisième vague de licenciements depuis le début de l'année.

Le géant de la recherche sur internet a indiqué avoir trop embauché dans certaines régions en faisant part jeudi de la suppression de près de 200 postes au sein de ses équipes chargées du marketing et de la vente, qui faisait suite à l'annonce du licenciement d'une centaine de recruteurs en janvier et à celle d'une quarantaine de suppressions de postes en février.

Les offres proposées sur le site internet du groupe couvrent une large gamme, de l'ingénieur logiciel au responsable de la chaîne d'approvisionnement des services de restauration au siège du groupe, à Mountain View, en Californie, en passant par des postes dans les équipes chargées des ventes et du marketing.

La moitié de ces quelque 360 postes sont à pourvoir aux Etats-Unis.

Le porte-parole du moteur de recherche, Matt Furman, a confirmé que les offres proposées sur le site internet du groupe correspondaient effectivement à des postes à pourvoir, soulignant que ces ouvertures de postes n'étaient pas incompatibles avec les suppressions d'emplois annoncées jeudi.

Dans une entreprise comptant plus de 20.000 employés remplissant des fonctions très diverses, l'existence de postes redondants dans certains secteurs n'a pas d'incidence sur le fait qu'il existe des besoins limités dans d'autres parties du groupe, a-t-il expliqué.

Les effectifs de Google ont connu une forte croissance au cours des dernières années, s'établissant à 20.222 employés à la fin de l'année 2008 contre 10.674 deux ans plus tôt.

Mais le groupe californien a ralenti ses embauches ces derniers temps, alors que le nouveau directeur financier, Patrick Pichette, a fait du contrôle des coûts une priorité.

De ce fait, le nombre d'employés a progressé de moins de 100 personnes au cours du quatrième trimestre 2008, contre 400 à plus de 2.000 nouveaux employés par trimestre au cours des dernières années.

Alexei Oreskovic, version française Myriam Rivet

 
<p>Google cherche &agrave; pourvoir environ 360 postes, alors que le groupe a annonc&eacute; cette semaine une troisi&egrave;me vague de licenciements depuis le d&eacute;but de l'ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Clay McLachlan</p>