IBM supprimerait environ 5.000 emplois aux Etats-Unis

mercredi 25 mars 2009 22h09
 

NEW YORK (Reuters) - IBM va supprimer environ 5.000 emplois aux Etats-Unis, des réductions d'effectifs qui viendraient s'ajouter aux quelque 3.000 déjà mis en oeuvre ces derniers mois, ont déclaré des sources proches du dossier.

D'après ces sources, qui ont parlé sous couvert d'anonymat, les mesures concernent essentiellement l'activité services mondiaux du géant informatique, qui regroupe aussi bien l'infogérance que le conseil.

La suppression de 5.000 postes représente une réduction de quelque 4% des effectifs totaux d'IBM aux Etats-Unis, qui y employait 115.000 personnes à fin 2008.

Un porte-parole d'International Business Machines s'est refusé à tout commentaire.

Le groupe, qui employait 398.455 salariés à travers le monde à fin 2008, n'a pas encore dit combien d'emplois il avait supprimé depuis le début de l'année, soulignant cependant qu'il mettait en oeuvre des "changements structurels" pour réduire ses dépenses et améliorer la productivité.

IBM, qui génère environ les deux tiers de son chiffre d'affaires en dehors des Etats-Unis, a étoffé ses effectifs dans les nouveaux géants économiques tels que l'Inde et la Chine.

Le groupe a été affecté par le ralentissement des dépenses informatiques aux Etats-Unis mais a mieux résisté que d'autres à la crise en raison de sa présence mondiale et d'une moindre dépendance au matériel informatique.

Il y a un mois, IBM a réaffirmé son objectif d'un bénéfice par action de 9,20 dollar par action en 2009. D'autres sources proches du dossier ont dit que le groupe était en discussions exclusives de fusion avec Sun Microsystems.

Le titre IBM a perdu 0,42% à 97,95 alors que l'indice Dow Jones de Wall Street a progressé de 1,17%

Ritsuko Ando et Jim Finkle, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Selon des sources proches du dossier, IBM va supprimer environ 5.000 emplois aux Etats-Unis dans ses activit&eacute;s services. /Photo prise le 9 mars 2009/REUTERS/Hannibal Hanschke</p>