Microsoft lance une nouvelle version d'Internet Explorer

jeudi 19 mars 2009 14h31
 

SEATTLE (Reuters) - Microsoft va lancer jeudi soir la version 8 d'Internet Explorer, le navigateur web leader du marché.

L'application, proposée jusqu'ici en version test, pourra être téléchargée gratuitement dans sa version définitive sur le site de Microsoft à partir de 17 heures.

Selon le premier éditeur mondial de logiciels, Internet Explorer 8, qui fait partie du prochain système d'exploitation Windows 7, est compatible avec Windows Vista, le système d'exploitation actuel, et Windows XP, son prédécesseur, qui a toujours la préférence des utilisateurs.

Internet Explorer 8 intègre des menus contextuels permettant à partir du clic droit d'accéder rapidement à de nouveaux éléments tels qu'une carte ou de sauvegarder une page sur un site web ou un blog. Microsoft a baptisé cette fonction "accélérateur".

Comme sur les navigateurs concurrents, Microsoft propose désormais sur Internet Explorer 8 une barre d'adresses permettant d'accéder via des mots clés aux sites déjà visités.

Selon Microsoft, les mesures de sécurité et de protection ont également été renforcées. Les utilisateurs d'Internet Explorer 8 seront par exemple avertis s'ils sont sur le point de télécharger un fichier issu d'un site malveillant ou contenant des programmes malicieux.

D'après une récente enquête menée par des analystes spécialisés de Janco Associates, Internet Explorer 7 détient 72,2% de parts de marché sur le secteur des navigateurs web, contre 17,2% pour Firefox, son principal concurrent. Le nouveau navigateur Chrome de Google s'adjuge une part de 2,8%, tandis que Safari d'Apple détient moins d'1% de parts de marché.

Bill Rigby, version française Claude Chendjou

 
<p>Microsoft va lancer jeudi soir la version 8 d'Internet Explorer. Ce navigateur, plus s&eacute;curis&eacute;, int&egrave;gre des menus contextuels permettant &agrave; partir du clic droit d'acc&eacute;der rapidement &agrave; de nouveaux &eacute;l&eacute;ments tels qu'une carte ou de sauvegarder une page sur un site web ou un blog. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke</p>