9 mars 2009 / 18:41 / il y a 9 ans

Nokia ouvre un nouveau front sur le marché des kiosques en ligne

par Tarmo Virki

<p>Nokia mise sur une offre &eacute;largie et personnalis&eacute;e de contenus et d'applications pour assurer le succ&egrave;s de son magasin en ligne Ovi, dont l'ouverture est pr&eacute;vue en mai, sur un march&eacute; d&eacute;frich&eacute; avec succ&egrave;s par Apple et son App Store. /Photo d'archives/REUTERS/Tarmo Virki</p>

HELSINKI (Reuters) - Nokia mise sur une offre élargie et personnalisée de contenus et d‘applications pour assurer le succès de son magasin en ligne Ovi, dont l‘ouverture est prévue en mai, sur un marché défriché avec succès par Apple et son App Store.

Le groupe à la pomme, créateur de l‘iPhone, a fait émerger un marché pour la vente en ligne de logiciels pour téléphones portables, avec plus de 500 millions d‘applications téléchargées en seulement six mois.

Le marché auquel s‘attaque Nokia est potentiellement plus important. Selon le fabricant finlandais, Ovi pourrait concerner quelque 50 millions de consommateurs lors de son lancement, alors qu‘Apple a vendu jusqu’à présent moins de 20 millions d‘exemplaires de son combiné multimédia iPhone.

Mais ces chiffres ne garantissent pas le succès de Nokia sur ce segment.

Si des centaines de millions de personnes utilisent ses téléphones, le géant finlandais doit maintenant convaincre ses utilisateurs de payer pour télécharger des applications, ce qu‘Apple a réussi. Nokia a également pris du retard vis-à-vis de son concurrent américain dans le lancement de combinés portables à écran tactile, très populaires.

Nokia a déclaré que 70% du chiffre d‘affaires tiré du téléchargement reviendraient aux développeurs des applications, exactement comme dans le cas d‘Apple, si les clients paient par carte de crédit. Mais les développeurs toucheront moins d‘argent par transaction si les consommateurs choisissent de payer par le biais de leur opérateur, une option qui sera dans un premier temps disponible dans neuf pays.

COURSE AUX ARMEMENTS

Selon le cabinet d’études Strategy Analytics, la valeur du marché des contenus pour mobile - qui comprend les jeux à télécharger, les sonneries, les fonds d’écran, la vidéo, la TV sur mobile, les messages d‘alertes et la navigation sur internet - augmentera de 18% en 2009 pour atteindre 67 milliards de dollars (53 milliards d‘euros).

Cependant, la concurrence s‘intensifie avec Microsoft, Orange ou d‘autres qui ont eux aussi annoncé le lancement de kiosques en ligne.

“Ces groupes se sont vraiment lancés dans une course aux armements”, a commenté Ford Davidson, directeur général de Dashwire, une société basée à Seattle qui édite des logiciels pour synchroniser les contenus sur mobile aux portails sur internet. “Nokia est le candidat surprise dans cette course. Ils ont un réseau de distribution sans pareil.”

Le vice-président médias de Nokia, Marco Argenti, a expliqué que le groupe comptait attirer les développeurs avec un processus d‘approbation des logiciels plus rapide et plus permissif. La décision de publier une application ou un contenu serait ainsi prise en une semaine et les logiciels concurrents à ceux de Nokia ne seront pas bannis.

“Le magasin prendra en compte votre localisation, vos habitudes, vos habitudes d‘internaute et vos habitudes de consommateur pour vous proposer le contenu le plus personnalisé”, a expliqué Argenti. “Cette fonction de recommandation n‘existe pas chez les autres.”

Mais le foisonnement des magasins en ligne ne signifie pas seulement que la concurrence sera plus rude. Pour les développeurs et les consommateurs, cela signifie aussi une augmentation du nombre d‘applications, en raison de plateformes logicielles différentes et donc incompatibles.

En plus du système d‘exploitation Symbian utilisé par Nokia, il y aura des logiciels basés sur les plateformes Microsoft Windows Mobile, RIM Blackberry et Google Android.

“Il va y a voir plein de places de marché. Cela va encore nous compliquer la vie”, a déclaré Christophe Hocquet, directeur général de la société française de services mobiles Kiboo.

Version française Mathilde Gardin, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below