France Télécom veut maintenir à niveau son cash flow organique

mercredi 4 mars 2009 18h26
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - France Télécom compte maintenir en 2009-2011 son cash flow organique au niveau de huit milliards d'euros atteint en 2008, continuer à en redistribuer au moins 45% aux actionnaires et investir 12 à 13% de son chiffre d'affaires.

Le troisième opérateur télécoms européen en termes de capitalisation boursière, derrière Vodafone et Telefonica, a publié des résultats légèrement supérieurs aux attentes pour 2008 grâce à ses activités françaises et britanniques. Il prévoit une évolution de son chiffre d'affaires supérieure à celle du produit intérieur brut des pays dans lesquels il est présent sur la période 2009-2011.

Il estime que son CA devrait baisser d'un pour cent en 2009, selon les données dont il dispose à fin février, mais il souligne qu'il devrait progresser sur la période 2009-2011.

Le groupe a dit envisager en 2009 une érosion de son taux de marge brute opérationnelle (MBO) comparé aux 36,3% de 2008, sous l'effet conjugué de l'impact évalué à 400-500 millions d'euros par an lié aux contraintes réglementaires (gratuité du temps d'attente pour les hotlines, baisse des tarifs dans la téléphonie mobile), et de la hausse des frais commerciaux liée à l'intensification de la concurrence.

L'action a clôturé en hausse de 2,97% à 17,915 euros, surperformant l'indice paneuropéen des télécoms en hausse de 2,47%.

UN ACOMPTE SUR DIVIDENDE PAS EXCLU

"Les perspectives 2009 et à moyen terme sont de nature à rassurer les investisseurs quant à la capacité du groupe à maintenir dans la durée un niveau élevé de génération de cash et à disposer pour cela d'une flexibilité appréciable en matière d'investissements", souligne CM-CIC dans une note.

Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,40 euro au titre de 2008 contre 1,30 euro pour 2007, ainsi que le versement d'un intéressement exceptionnel aux salariés. Le montant d'un acompte sur dividende sera décidé en fonction des résultats du premier semestre et le groupe n'a pas exclu une rémunération additionnelle sur la période d'ici 2011, mais pas dès 2009.   Suite...

 
<p>Didier Lombard, directeur g&eacute;n&eacute;ral de France T&eacute;l&eacute;com. Les r&eacute;sultats de l'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms sont l&eacute;g&egrave;rement sup&eacute;rieurs aux attentes pour 2008, gr&acirc;ce &agrave; la bonne tenue de son activit&eacute; de t&eacute;l&eacute;phonie mobile, mais le groupe dit envisager en 2009 une &eacute;rosion de son taux de marge brute op&eacute;rationnelle (MBO) compar&eacute; aux 36,3% de 2008. /Photo prise le 4 mars 2009/REUTERS/Charles Platiau</p>