Lenovo ne prévoit pas de nouvelles suppressions de postes

mardi 3 mars 2009 09h48
 

PEKIN (Reuters) - Lenovo, quatrième fabricant mondial de micro-ordinateurs, n'envisage pas de supprimer davantage d'emplois et continuera à chercher des opportunités d'acquisition à l'étranger, a déclaré son directeur général.

Yang Yuanqing a toutefois précisé que Lenovo n'était pas en discussion avec le japonais Fujitsu en vue d'un rachat.

"Nous ne sommes pas en négociations avec Fujitsu mais nous continuerons à chercher des opportunités d'acquisition à l'étranger", a déclaré Yang à la presse.

Selon certains médias, Fujitsu chercherait à vendre ses activités d'ordinateurs portables Fujitsu Siemens Computers

et Lenovo ferait partie des possibles acquéreurs.

Tatsuo Tomita, vice-président de Fujitsu, a démenti la semaine dernière la moindre discussion avec Lenovo et précisé qu'une vente de sa filiale PC serait une procédure de dernier recours.

Lenovo a annoncé le mois dernier la suppression de 450 postes en Chine dans le cadre d'un plan de réduction des coûts qui vise à un retour à la rentabilité de l'entreprise en 2010.

Le groupe avait déjà annoncé 2.500 suppressions de postes au début de l'année dans le cadre d'un plan de restructuration plus large.

Yang a par ailleurs déclaré que l'entreprise allait cibler les marchés émergents qui ont, d'après lui, "un meilleur potentiel que les marchés traditionnels". Il a refusé de préciser quels étaient les pays ciblés.

Joanne Chiu, version française Clément Dossin

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Lenovo, Yang Yuanqing, a d&eacute;clat&eacute; que le quatri&egrave;me fabricant mondial de micro-ordinateurs, n'envisageait pas de supprimer davantage d'emplois et continuera &agrave; chercher des opportunit&eacute;s d'acquisition &agrave; l'&eacute;tranger. /Photo prise le 9 d&eacute;cembre 2008/REUTERS/Aly Song</p>