La téléphonie mobile soutient l'économie des pays pauvres

lundi 2 mars 2009 12h53
 

Par Laura MacInnis

GENEVE (Reuters) - Deux tiers des abonnements à la téléphonie mobile à travers le monde sont souscrits dans les pays en voie de développement et l'Afrique, où un quart de la population possède désormais un combiné, connaît le plus fort taux de croissance, selon l'Union internationale des télécommunications (ITU).

Alors qu'un Africain sur 50 avait un téléphone portable en 2000, quelque 28% d'entre eux en possèdent désormais un, selon l'agence des Nations unies.

On compte trois fois plus d'abonnements à la téléphonie mobile qu'à la téléphonie fixe dans le monde et, dans quelques pays d'Asie et d'Europe, le taux de pénétration dépasse les 100%, certains habitants possédant plusieurs lignes.

Dans son rapport intitulé "Measuring the Information Society", l'ITU explique qu'internet est loin d'être accessible dans les régions les plus pauvres du monde, notamment en Afrique où juste 5% de la population utilise le web.

"L'accès internet via une ligne fixe dans les pays en développement est encore limité, et là où il est possible, il est souvent lent et/ou cher" peut-on lire dans l'étude qui classe les pays en fonction de leurs technologies de l'information et de la communication (ICT) en 2007, année où les chiffres les plus récents sont disponibles.

La Suède arrive en tête cette liste, qui prend en compte, entre autres, les accès à la téléphonie, aux ordinateurs, aux réseaux de communications et le taux d'alphabétisation.

La Corée du Sud prend la deuxième place. Les états scandinaves, les pays européens à hauts revenus, l'Asie, et l'Amérique du Nord sont également bien classés.

Mais la croissance spectaculaire dans les pays en voie de développement, notamment le Pakistan (127e), l'Arabie Saoudite (55e), la Chine (73e) et le Viêtnam (92e), aide à soutenir l'économie selon l'évolution des chiffres depuis 2002, indique   Suite...

 
<p>A Nairobi. Deux tiers des abonnements &agrave; la t&eacute;l&eacute;phonie mobile &agrave; travers le monde sont souscrits dans les pays en voie de d&eacute;veloppement et l'Afrique, o&ugrave; un quart de la population poss&egrave;de d&eacute;sormais un combin&eacute;, conna&icirc;t le plus fort taux de croissance, selon l'Union internationale des t&eacute;l&eacute;communications, agence des Nations unies. /Photo d'archives/REUTERS/Zohra Bensemra</p>