2 mars 2009 / 06:42 / dans 9 ans

Vivendi vise une accélération de la croissance de son Ebita 2009

<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard L&eacute;vy. Les r&eacute;sultats du premier groupe europ&eacute;en de m&eacute;dias et de divertissement ressortent en hausse pour 2008, gr&acirc;ce &agrave; Canal+ et &agrave; Maroc Telecom. Le groupe pr&eacute;voit une forte croissance de son r&eacute;sultat op&eacute;rationnel ajust&eacute; (Ebita) en 2009. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau (FRANCE)</p>

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Vivendi annonce prévoir une accélération de la croissance de son résultat opérationnel ajusté (Ebita) en 2009 après une hausse de 5,6% à taux de change constant en 2008, portée par Canal+, Maroc Telecom et Universal Music Group (UMG).

Le premier groupe européen de médias et de divertissement précise dans un communiqué qu‘il versera un dividende de 1,40 euro au titre de 2008, conformément aux attentes des analystes, contre 1,30 euro en 2007.

Le président de son directoire Jean-Bernard Lévy a déclaré lors d‘une conférence téléphonique que le groupe maintenait son intention de reverser aux actionnaires au titre de 2009 au moins la moitié de son résultat net ajusté.

Celui-ci ressort en hausse de 8,4% à périmètre constant en 2008 - en ligne avec l‘objectif du groupe - à 2.735 millions d‘euros. Le résultat net part du groupe baisse en revanche de 0,8% à 2.603 millions.

L‘Ebita progresse de 4,9% à 4.953 millions d‘euros (+5,6% à taux de change constant) après prise en compte de 245 millions de coûts d‘intégration de Neuf Cegetel et d‘Activision.

“Je pense qu‘on va faire mieux en 2009 qu‘en 2008 pour le résultat opérationnel ajusté”, a dit Jean-Bernard Lévy lors d‘une conférence téléphonique. “Nous espérons avoir de la croissance du chiffre d‘affaires et du profit notamment dans les jeux vidéo. Il y aura de coûts de restructuration, mais pas de la même ampleur qu‘en 2008”.

BOND DU CHIFFRE D‘AFFAIRES DE SFR

Le chiffre d‘affaires progresse de 17,2% à 25.392 millions d‘euros, soit +18,3% à taux de change constant, grâce à un bond de 28,1% chez SFR qui a intégré son ex-filiale Neuf Cegetel.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un bénéfice net ajusté de 2.703 millions d‘euros, un résultat opérationnel (Ebita) de 4.922 millions et un chiffre d‘affaires de 25.519 millions.

SFR, deuxième opérateur télécoms français, dont Vivendi détient 56% et le britannique Vodafone le solde, affiche un Ebita en hausse d‘un pour cent à 2.542 millions d‘euros et un chiffre d‘affaires de 11.553 millions, conformes aux attentes des analystes. SFR a recruté l‘année dernière 886.000 clients dans la téléphonie mobile, portant le total à 19,652 millions. Dans le haut débit, SFR a gagné 149.000 clients au quatrième trimestre, à 3,879 millions à fin décembre.

Jean-Bernard Lévy a également annoncé le dépôt ce lundi d‘une plainte contre France Télécom auprès de la Commission européenne. “Nous estimons qu‘il y a une position dominante de France Télécom avec les prix pratiqués en matière d‘abonnement et de tarifs d‘accès à la boucle locale” (dégroupage), a-t-il expliqué.

CANAL+ DÉPASSE SES OBJECTIFS

Groupe Canal+ affiche un chiffre d‘affaires de 4.554 millions d‘euros, en hausse de 4,4% et un Ebita de 636 millions d‘euros hors coût de 68 millions d‘euros lié au rapprochement avec TPS, au-dessus des objectifs fixés par le groupe dans les deux cas. Canal+ totalise 10,6 millions d‘abonnements hors Pologne au 31 décembre.

Universal Music Group (UMG, première maison de disque mondiale), qui édite notamment Amy Winehouse, accuse une baisse de 0,2% de son chiffre d‘affaires à 4.650 millions, en deçà des attentes, mais un bond de 11,6% de son Ebita supérieur au consensus. Vivendi attendait une “légère croissance” du CA et de l‘Ebita d‘UMG à taux de change constant.

Maroc Telecom, dont Vivendi détient 53%, a publié lundi dernier un chiffre d‘affaires en progression de 7,2% et un résultat opérationnel en hausse de 13,5% - contre des rythmes respectifs de 8% et 11% attendus - et dit prévoir une croissance du CA consolidé supérieure à 3%.

Activision Blizzard, ensemble issu de la fusion l’été dernier entre Vivendi Games et l‘américain Activision et dont Vivendi détient 52%, a publié le 11 février un chiffre d‘affaires de 2,1 milliards d‘euros et un Ebita de 34 millions (exprimés en normes IFRS). Pour l‘ensemble de 2009, le groupe a dit prévoir un chiffre d‘affaires de 4,7 milliards de dollars en données non GAAP contre cinq milliards en 2008.

Vivendi a également annoncé avoir comptabilisé en 2008 une dépréciation de 1,503 milliard de la participation de 20% du groupe dans NBC Universal mais aussi un profit de consolidation de 2,318 milliards généré par la création d‘Activision Blizzard.

Cyril Altmeyer, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below