Facebook sonde ses utilisateurs sur les conditions d'utilisation

vendredi 27 février 2009 18h07
 

par Anupreeta Das

NEW YORK (Reuters) - Facebook propose à ses utilisateurs de l'aider à définir ses nouvelles conditions d'utilisation après avoir suscité une levée de boucliers en tentant d'instaurer des règles considérées comme trop autoritaires et susceptibles de porter atteinte à la vie privée.

Le réseau communautaire en ligne a déclaré jeudi que son site serait désormais régi par des principes reflétant l'importance d'une communication transparente et franche.

Deux avant-projets - les "Principes de Facebook" et le "Communiqué des droits et des responsabilités" - sont soumis aux commentaires des internautes.

Ces textes indiquent de manière explicite que les utilisateurs du réseau exercent un contrôle définitif sur les informations qu'ils mettent en ligne, y compris les messages et les photos.

Ainsi, l'un des 10 "Principes" établit que les internautes doivent rester les propriétaires de leurs informations personnelles et qu'ils sont libres d'en disposer à leur guise, notamment en les retirant du site.

Chaque utilisateur de Facebook peut accéder à ces propositions sur le site et pourra faire part de ses remarques au cours des prochains jours, dans le cadre d'une procédure que Mark Zuckerberg, le P-DG et fondateur de Facebook, a décrit comme "un nouveau modèle de gouvernance".

Les commentaires seront intégrés dans la version définitive des nouvelles conditions et toute modification ultérieure des règles se déroulera selon le même modèle démocratique, a indiqué le groupe.

Cette consultation survient après que la décision de Facebook de modifier les conditions d'utilisation du site au début du mois de février a suscité un véritable tollé. Nombre d'internautes avaient alors estimé que les changements introduits lui conféraient des droits à perpétuité sur les contenus mis en ligne, y compris après une éventuelle désinscription des utilisateurs.   Suite...

 
<p>Mark Zuckerberg, P-DG et fondateur de Facebook. Le site communautaire &agrave; ses utilisateurs de l'aider &agrave; d&eacute;finir ses nouvelles conditions d'utilisation apr&egrave;s avoir suscit&eacute; une lev&eacute;e de boucliers en tentant d'instaurer des r&egrave;gles consid&eacute;r&eacute;es comme trop autoritaires et susceptibles de porter atteinte &agrave; la vie priv&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Kimberly White</p>