La santé de Jobs au centre de l'assemblée générale d'Apple

mercredi 25 février 2009 21h25
 

CUPERTINO, Californie (Reuters) - Le directeur et cofondateur d'Apple Steve Jobs reste pleinement impliqué dans la conduite du groupe, même s'il a délégué une bonne partie de ses fonctions, ont déclaré mercredi des dirigeants de marque à la pomme lors de son assemblée générale.

Alors que le groupe doit affronter une récession prolongée et une baisse sensible de la consommation, Apple n'est pas parvenu à éviter les questions relatives à la santé de son emblématique directeur général qui n'a plus été vu en public depuis plus d'un mois.

Jobs, qui souffre d'une forme rare de cancer du pancréas, a annoncé en janvier qu'il se tiendrait à l'écart de la direction du groupe pour une période de cinq mois.

"Rien n'a changé depuis cette annonce", a déclaré Arthur Levinson, co-directeur général, lors de l'assemblée générale du groupe.

Il a en revanche refusé de répondre aux questions sur une éventuelle enquête de l'autorité américaine de régulation des marchés financiers (SEC) qui mènerait des investigations sur la manière dont Apple a communiqué autour de la maladie de Jobs.

Des juristes estiment qu'Apple pourrait faire l'objet de poursuites pour avoir manqué de clarté à ce sujet, même si la législation en la matière est plutôt vague.

Gabriel Madway, version française Nicolas Delame

 
<p>Le directeur et cofondateur d'Apple Steve Jobs reste pleinement impliqu&eacute; dans la conduite du groupe, m&ecirc;me s'il a d&eacute;l&eacute;gu&eacute; une bonne partie de ses fonctions, ont d&eacute;clar&eacute; mercredi des dirigeants de marque &agrave; la pomme lors de son assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale. /Photo prise le 9 septembre 2008/REUTERS/Robert Galbraith</p>