Les réseaux sociaux sont devenus les meilleurs amis des télécoms

vendredi 20 février 2009 15h36
 

par Georgina Prodhan

BARCELONE (Reuters) - Du géant finlandais Nokia à la jeune pousse irlandaise Movidia spécialisée dans les semi-conducteurs, tout le secteur des télécoms veut être le meilleur ami des réseaux sociaux comme Facebook, MySpace ou Bebo.

Sur ces réseaux communautaires, la plupart des internautes, habituellement assis devant un ordinateur, partagent avec leurs "amis" leurs pensées, l'endroit où ils se trouvent, ce qu'ils font en ce moment, leurs opinions sur leurs films préférés ou musique.

Les utilisateurs peuvent également mettre en ligne des photos et des vidéos de leur soirée, de leurs vacances et de toutes sortes d'événement.

Ceci dit, le caractère spontané et très personnel de cette nouvelle forme de communication pourrait se marier tout aussi bien, voire mieux, avec un téléphone mobile.

Selon un responsable de MySpace, le site communautaire détenu par News Corp, le nombre d'utilisateurs accédant à ce réseau à partir d'un téléphone mobile a quadruplé l'année dernière pour atteindre 20 millions sur un total de 135 millions de visiteurs uniques. Sur Facebook, l'évolution est sensiblement la même.

"Nous n'en sommes qu'au début", a déclaré à Reuters Chris DeWolfe, directeur général de MySpace.

Myspace a annoncé au salon Mobile World Congress de Barcelone un accord avec Nokia et Palm, qui vont adapter leurs téléphones mobiles afin de permettre l'envoi en une seule touche des photos et des vidéos sur le réseau social.

Le site communautaire s'attend à ce que la plupart des smartphones, ces combinés multifonctions, intègrent un module Myspace dans le courant de l'année.   Suite...

 
<p>Du g&eacute;ant finlandais Nokia &agrave; la jeune pousse irlandaise Movidia sp&eacute;cialis&eacute;e dans les semi-conducteurs, tout le secteur des t&eacute;l&eacute;coms, r&eacute;uni au salon de Barcelone, veut &ecirc;tre le meilleur ami des r&eacute;seaux sociaux comme Facebook, MySpace ou Bebo. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2009/REUTERS/Albert Gea</p>