Atos ne versera pas de dividende au titre de 2008

mercredi 18 février 2009 14h59
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Atos Origin annonce viser une amélioration de 50 à 100 points de base de sa marge opérationnelle en 2009 comparé aux 4,8% de l'exercice 2008, au titre duquel il a décidé de ne pas verser de dividende.

Le nouveau président de la SSII, Thierry Breton, qui présentait également son plan d'amélioration de la productivité du groupe, a dit lors d'une conférence de presse s'attendre à une baisse de 2% du chiffre d'affaires en 2009. Il a qualifié cet objectif de "conservateur", mettant en avant un carnet de commandes représentant 58% du chiffre d'affaires au 1er janvier 2009, contre 55% un an plus tôt.

L'action perd 4,35% à 19,23 euros vers 12h45, accusant la plus forte baisse de l'indice paneuropéen des technologiques, en recul de 0,4% à la même heure.

"Toutes les activités ont enregistré une baisse de la marge. Sans les réductions massives des coûts centraux, cela aurait été bien pire", a constaté un analyste, notant également que beaucoup de SSII signent des contrats à plus faible rentabilité pour maintenir leurs ingénieurs en activité.

La marge s'est dégradée de 0,5 point dans chacune des trois divisions du groupe. Mais elle s'est améliorée dans l'ensemble, passant de 4,5% à 4,8%, à la faveur d'un impact de 1,5 point lié aux coûts centraux, dont le directeur financier Michel Alain Proch a précisé qu'il resterait à ce niveau en 2009.

La marge opérationnelle de 2008 d'Atos ressort à 261 millions d'euros, hors cessions de ses activités en Italie et des activités de Bourse d'AEMS, à comparer à un consensus de 266 millions. Son chiffre d'affaires ressort à 5,479 milliards, avec une croissance organique de 5,6%.

Dans l'infogérance, première division du groupe avec un chiffre d'affaires de 2,928 milliards en 2008, la marge s'établit à 8,2%. Le directeur financier a précisé qu'elle était "au-dessus de 15%" chez Atos Worldline (paiements, relations clients), pour laquelle Atos avait rejeté en septembre 2008 une offre du fonds britannique Candover, évaluée à l'époque par la presse à 1,6 milliard d'euros.

ATOS GÉRÉ SUR UNE BASE DE SIX MOIS   Suite...

 
<p>Le nouveau pr&eacute;sident d'Atos Origin, Thierry Breton. La SSII vise une am&eacute;lioration de 50 &agrave; 100 points de base de sa marge op&eacute;rationnelle en 2009 compar&eacute; aux 4,8% de l'exercice 2008, au titre duquel il a d&eacute;cid&eacute; de ne pas verser de dividende. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>