Nokia et Qualcomm s'allient dans la téléphonie mobile

mardi 17 février 2009 13h48
 

BARCELONE (Reuters) - Nokia utilisera des processeurs Qualcomm dans ses téléphones portables haut de gamme, annoncent les deux sociétés, un accord qui renforcera la présence du groupe finlandais aux Etats-Unis et ouvrira à son ancien concurrent un marché plus large.

Le n°1 mondial des combinés mobiles a précisé que les appareils seraient dotés de "chipsets" (jeux de composants) du spécialiste américain de processeurs et du Symbian S60 de Nokia, le système d'exploitation le plus largement utilisé dans la téléphonie mobile.

Dans un premier temps, ces combinés de troisième génération seront destinés au marché nord-américain. Les deux groupes n'ont pas indiqué quand ils comptaient les commercialiser dans d'autres pays.

"Les premiers appareils Mobile, nés de cette collaboration, devraient être lancés mi-2010 et compatibles avec la future plate-forme développée par la Fondation Symbian", a précisé Nokia dans un communiqué.

"Nous somme très excités par cette opportunité", a déclaré à Reuters Andrew Gilbert, patron des activités européennes de Qualcomm.

C'est la première fois que Nokia va intégrer des chipsets Qualcomm dans ses combinés 3G, un accord qui marque un rapprochement entre les deux sociétés après des années d'une guerre les ayant opposées sur les droits de propriété de certains brevets et les droits d'auteurs associés. En juillet dernier, les deux firmes sont parvenues à un accord conduisant Nokia à verser 1,7 milliard d'euros à Qualcomm.

Ce rapprochement entre les deux anciens rivaux intervient dans un contexte difficile pour la téléphonie mobile, la crise économique rendant les consommateurs plus prudents dans leurs achats de nouveaux combinés.

"Au bout du compte, Qualcomm a autant besoin de Nokia, que Nokia de Qualcomm", a commenté Carolina Milanesi, analyste chez Gartner.

Nokia, qui a enregistré une baisse de 20% de ses ventes en Amérique du Nord au quatrième trimestre 2008, par rapport à la même période 2007, se bat depuis longtemps sur le marché américain. La part de marché du finlandais en Amérique du Nord est de 8,7%, contre une part de marché mondiale de 37%.

Tarmo Virki à Barcelone et Eva Lamppu à Helsinki, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Nokia utilisera des processeurs Qualcomm dans ses t&eacute;l&eacute;phones portables haut de gamme, annoncent les deux soci&eacute;t&eacute;s, un accord qui renforcera la pr&eacute;sence du groupe finlandais aux Etats-Unis et ouvrira &agrave; son ancien concurrent un march&eacute; plus large. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake</p>