15 février 2009 / 11:59 / dans 9 ans

L'industrie télécoms, sous pression, se réunit à Barcelone

par Georgina Prodhan

LONDRES (Reuters) - Les acteurs de la téléphonie mobile, qui se réunissent la semaine prochaine à Barcelone, espèrent que l’édition 2009 du salon Mobile World Congress leur permettra de trouver des solutions pour faire face aux différentes menaces qui les assaillent, qu‘il s‘agisse de la crise économique, de l‘arrivée de nouveaux concurrents ou encore de la pression des développeurs de logiciels.

Ce salon, le plus important rassemblement annuel des entreprises du secteur, vient à la suite d‘une saison de résultats déplorable pour ces firmes, marquée par une série de révisions en baisse des prévisions, des suppressions d‘emplois massives et des réductions drastiques d‘investissements.

Le secteur de la téléphonie mobile est aux prises avec l‘arrivée d‘une concurrence redoutable, incarnée par des firmes informatique ou internet, comme Apple et Google, qui n‘ont pas tardé à comprendre le parti qu‘ils pouvaient tirer de la convergence entre internet et le mobile.

Cette année, une foule de fabricants de PC vont également se joindre à la mêlée. Le taïwanais Asustek, pionnier du netbook, ce mini-ordinateur à bas coût, ainsi que son compatriote Acer, sont sur le point de lancer de nouveaux smartphones, des téléphones mobiles multfifonctions.

Ces appareils entreraient en concurrence avec les téléphones portables que Dell serait en train de développer, selon différentes rumeurs annonçant l‘arrivée imminente du fabricant américain d‘ordinateurs sur le marché de la téléphonie.

Selon Bengt Nordstrom, du cabinet de consultants spécialisé dans les télécoms Northstream, Dell mais aussi Fujitsu, Lenovo et Acer sont tous déjà bien introduits auprès des opérateurs télécoms.

L‘industrie des communications mobiles, auparavant contrôlée par d‘immenses entreprises centralisées issus d‘anciens monopoles publics, s‘est à tel point fragmentée que les matériels, logiciels et services peuvent désormais dépendre de différents fournisseurs, ce qui facilite l‘accès à ce marché.

D‘autant que le modèle du libre, dit “open source”, gagne du terrain sur les téléphones portables. La fondation Symbian, contrôlée par Nokia, ou l‘Open Handset Alliance de Google, prônent par exemple des systèmes d‘exploitation pour mobile ouverts, libres et gratuits.

Cette évolution permet à des fournisseurs indépendants de commercialiser des applications autour de la musique, la photo ou les cartes de navigation routière et d‘itinéraires, sans avoir besoin de l‘autorisation de l‘opérateur du réseau.

SOUS PRESSION

Les fabricants de combinés sont particulièrement sous pression. Même si le téléphone portable a rencontré un succès que n‘avait jusqu‘ici connu aucun produit grand public, le nombre de mobiles vendus va commencer à baisser cette année pour la première fois depuis 2001.

Les analystes, dont les prévisions ont été revues en baisse à plusieurs reprises au cours des derniers mois, tablent sur un recul des ventes de 11% en volume par rapport à 2008, un chiffre qui pourrait encore être abaissé.

Même le numéro un mondial du secteur, le finlandais Nokia, autrefois considéré comme intouchable au vu de sa suprématie sur le marché, a enregistré une chute de 15% de ses ventes de combinés au cours du dernier trimestre.

Pour compenser l‘effritement des marges et des ventes, le géant finlandais et les autres fabricants se sont engagés dans une politique offensive de vente de services.

Selon des rumeurs récurrentes, Nokia et Microsoft devraient lancer la semaine un équivalent de l‘AppStore d‘Apple, la boutique de logiciels en ligne associée à l‘iPhone qui permet aux utilisateurs d‘acheter et d‘installer des milliers de programmes depuis l’écran tactile de leur mobile.

Samsung Electronics, Research in Motion (RIM), le fabricant du BlackBerry, ont aussi récemment dévoilé des projets allant dans ce sens afin de tirer parti de la vente de logiciels, de jeux et de musique.

L‘un des points cruciaux du Mobile World Congress de cette année portera sur les logiciels qui adhèrent aux standards de l‘internet et fonctionnent sans efforts aussi bien sur les mobiles que sur les ordinateurs.

“D‘ici 2010, il y aura davantage de widgets (mini-logiciels) et d‘applications web que de programmes natifs pour téléphones mobiles”, écrit le cabinet CCS, spécialisé dans la technologie.

TEST DE SURVIE

Les opérateurs mobiles essayent d‘entrer dans ce marché des services et des applications pour mobile, mais avec un succès mitigé, hormis au Japon avec l‘exception Vodafone.

Les opérateurs mobiles craignent de devenir de simples “tuyaux”, en subissant le même sort que les opérateurs de lignes fixes devenus au fil du temps des fournisseurs d‘accès internet bon marché, alors que d‘autres réalisent des bénéfices plus confortables dans la recherche, la vente en ligne ou les médias.

“Ce sera très difficile d’éviter cette destinée”, prévient l‘analyste Bengt Nordstrom tout en tempérant: “Ce n‘est pas un si mauvais rôle. Si vous gérez bien les coûts et que vous figurez parmi les trois ou quatre premiers du marché, ça reste une activité assez lucrative.”

Comme les opérateurs, les équipementiers télécoms sont confrontés à d‘importantes difficultés et doivent faire face à de nombreux défis.

Le canadien Nortel a été placé sous la protection de la loi sur les faillites et doit présenter d‘ici mai un plan de restructuration à ses créanciers.

Ses concurrents Alcatel-Lucent et Nokia Siemens Networks, empêtrés dans une fusion difficile et des choix technologiques discutables, sont également sur la défensive, alors qu‘ils doivent réduire leurs coûts et faire face à la concurrence des rivaux comme le chinois Huawei et le suédois Ericsson.

“L‘année 2009 sera le moment de vérité”, résume le cabinet danois spécialisé Strand Consult.

Version française Myriam Rivet et Claude Chendjou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below