Recul de 11% des ventes de processeurs pour PC au 4e trimestre

jeudi 12 février 2009 16h41
 

TAIPEI (Reuters) - Les ventes mondiales de processeurs pour PC ont chuté de plus de 11% au quatrième trimestre 2008 par rapport à la même période 2007, la crise financière mondiale pesant sur la demande, a annoncé IDC, qui table également sur un premier semestre 2009 difficile pour le secteur.

Sur l'année 2008, les ventes mondiales de processeurs ont chuté de 22% à 6,78 milliards de dollars, précise le cabinet de recherches dans un communiqué que Reuters s'est procuré jeudi.

"Le déclin des ventes en volumes de processeurs pour PC au quatrième trimestre est le plus fort recul séquentiel depuis 1996, année où IDC a commencé à recueillir ce type de données", indique Shau Rau, un des responsables d'IDC.

"Après avoir entamé un déclin en septembre dernier, le marché a accentué sa chute en octobre et novembre."

La demande pour les microprocesseurs déclinera encore au premier trimestre 2009, ajoute IDC dont les prévisions pour les premiers mois de l'année sont également pessimistes.

Les ventes des processeurs pour PC servent généralement d'indicateurs pour la demande d'ordinateurs personnels, et leur baisse va habituellement de pair un recul des ventes de PC.

Le processeur Atom d'Intel, n°1 mondial des puces, utilisé dans les mini-ordinateurs, est le seul à tirer son épingle du jeu mais ne suffira pas à lui seul à limiter la chute des ventes en volumes.

Les netbooks, lancés par le taiwainais Asustek en 2007, ont remporté un grand succès sur de nombreux marchés, incitant les plus grands fabricants comme Hewlett-Packard, Dell et Acer, à sortir leurs propres gammes ces derniers mois.

Avec une part de marché de 87,1%, Intel continue à être le premier acteur du secteur. Loin derrière, ses concurrents AMD et Via se contentent respectivement de 12 et 0,8% du marché.

Kelvin Soh, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Les ventes mondiales de processeurs pour PC ont chut&eacute; de plus de 11% au quatri&egrave;me trimestre 2008 par rapport &agrave; la m&ecirc;me p&eacute;riode 2007, la crise financi&egrave;re mondiale pesant sur la demande, a annonc&eacute; IDC, qui table &eacute;galement sur un premier semestre 2009 difficile pour le secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Andrea Comas</p>