Sun Microsystems lance une nouvelle application Java pour mobile

jeudi 12 février 2009 13h52
 

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Sun Microsystems annonce lancer la commercialisation de l'application JavaFX destinée aux téléphones portables, espérant ainsi profiter avec ce produit libre, dit open source, du marché à forte croissance des systèmes d'exploitation destinés aux appareils sans fil.

Le marché des combinés mobiles s'est concentré sur le développement des logiciels depuis que Google et Apple ont investi le secteur dans les deux dernières années.

Le troisième fabricant mondial de téléphones portables, LG Electronics a annoncé qu'il serait le premier à proposer un appareil fonctionnant avec JavaFX.

De son côté, Sony Ericsson, numéro 4 mondial du secteur, a déclaré dans un communiqué publié avant le Mobile Workd Congress qui se tiendra la semaine prochaine à Barcelone, qu'il intégrerait JavaFX sur un nombre significatif de ses combinés.

Compatible avec différents systèmes d'exploitation, Java, de Sun Microsystems est la plate-forme la plus utilisée sur les téléphones mobiles, mais ses fonctionnalités basiques, ont limité son succès auprès des développeurs.

"JavaFX constitue une strate supplémentaire de Java, conçue pour rendre le programme Java plus puissant et également plus accessible. Il était temps de le faire monter d'un cran", a déclaré, dans une interview à Reuters, Eric Klein, vice-président marketing de Java.

Klein a précisé que tandis que Java est compatible avec la plupart des téléphones portables, quelque 2,6 milliards de combinés à travers le monde, JavaFX est destiné aux combinés moyen et haut de gamme, ce qui le place en concurrence directe avec les principaux systèmes d'exploitation.

Le marché des systèmes d'exploitation mobiles est dominé par Symbian de Nokia, mais ce dernier a notamment perdu du terrain l'année dernière au profit d'Apple et de Research in Motion.   Suite...

 
<p>Sun Microsystems lance la commercialisation de l'application JavaFX destin&eacute;e aux t&eacute;l&eacute;phones portables, esp&eacute;rant ainsi profiter avec ce produit libre, dit open source, du march&eacute; &agrave; forte croissance des syst&egrave;mes d'exploitation destin&eacute;s aux mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>