Pioneer se retire des écrans plats et supprime 10.000 postes

jeudi 12 février 2009 15h40
 

par Kiyoshi Takenaka et Nathan Layne

TOKYO (Reuters) - Le fabricant japonais d'électronique grand public Pioneer annonce la suppression de 10.000 emplois supplémentaires et son retrait des téléviseurs à écrans plats, une décision qui laisse présager une nouvelle mutation de ce secteur malmené par la crise.

Pioneer, qui est surtout présent dans l'électronique automobile, a également dit s'attendre à une perte de 130 milliards de yens (1,1 milliard d'euros) sur l'exercice en cours à fin mars, en raison de la baisse de la demande et de la vigueur du yen.

Le groupe, qui n'a pas résisté à la concurrence de producteurs plus importants et plus efficaces comme le sud-coréen Samsung Electronics et le japonais Panasonic, précise que son retrait des écrans plats sera effectif d'ici mars 2010.

Pioneer a commercialisé le premier écran de télévision plasma en 1997, une première mondiale, et avait pendant un temps trouvé un créneau porteur avec les modèles haut de gamme.

"Il est extrêmement douloureux d'abandonner une activité que nous avons construite en étant pionnier dans le secteur", a déclaré le patron du groupe, Susumu Kotani, lors d'une conférence de presse.

"Les fluctuations du marché ont été plus fortes que nos attentes et nous en avons conclu que nous ne pouvons nous attendre à une amélioration de la rentatibilité, a-t-il ajouté.

Pioneer détenait une part de marché de 5,9% des écrans plasma sur la période janvier-septembre 2008, loin derrière Panasonic qui détient 37,2%, Samsung Electronics 22,8% et LG Electronics 15,5%, selon la société d'études DisplaySearch.

D'autres acteurs de second plan de ce marché pourraient également être contraints de jeter l'éponge. Parmi ceux qui rencontrent des difficultés pour s'imposer, figurent Mitsubishi Electric, JVC Kenwood Holdings et Hitachi.   Suite...

 
<p>Pioneer a d&eacute;cid&eacute; de se retirer du march&eacute; des t&eacute;l&eacute;viseurs &agrave; &eacute;crans plats. Le fabricant japonais d'&eacute;lectronique grand public, qui pr&eacute;voit une perte pr&eacute;visionnelle accrue sur l'exercice en cours, clos fin mars, va par ailleurs proc&eacute;der &agrave; 10.000 suppressions d'emplois suppl&eacute;mentaires. /Photo prise le 4 mars 2008/REUTERS/Toru Hanai</p>