Vers une table ronde face aux craintes sur les antennes-relais

jeudi 5 février 2009 19h39
 

PARIS (Reuters) - La secrétaire d'Etat au Numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, souhaite organiser une table ronde pour répondre aux inquiétudes sur l'éventuelle dangerosité des antennes-relais de téléphonie mobile.

Bouygues Télécom a été condamné mercredi en appel à démonter une antenne située à quelques mètres de maisons habitées par trois familles, dans une commune du Rhône.

Cette décision, prise au nom du principe de précaution, est susceptible de multiplier le nombre de plaintes de la part de particuliers.

"Il y a sur ce sujet beaucoup d'inquiétudes et de confusion et ça ne profite à personne", a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet jeudi soir sur i-Télé.

L'ancienne secrétaire d'Etat à l'Environnement propose de "réunir tout le monde autour d'une table ronde sur ce sujet".

Elle dit notamment souhaiter étudier ce qui se fait dans les autres pays européens et envisager des mutualisations des réseaux entre les différents opérateurs, "ce qui serait une bonne affaire pour tout le monde".

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

 
<p>La secr&eacute;taire d'Etat au Num&eacute;rique, Nathalie Kosciusko-Morizet, souhaite organiser une table ronde pour r&eacute;pondre aux inqui&eacute;tudes sur l'&eacute;ventuelle dangerosit&eacute; des antennes-relais de t&eacute;l&eacute;phonie mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent West</p>