Lenovo dans le rouge pour la première fois depuis trois ans

jeudi 5 février 2009 09h48
 

HONG KONG (Reuters) - Le chinois Lenovo, numéro quatre mondial du PC, annonce une perte trimestrielle plus importante que prévu, la première depuis près de trois ans, et le départ de son directeur général.

Le quatrième trimestre de l'exercice en cours devrait être encore plus mauvais selon les analystes qui anticipent en moyenne une perte de 273 millions de dollars dont 150 millions de dollars au titre des mesures de restructurations annoncées le mois dernier.

Le marché ne s'attend pas à une reprise significative de l'activité de Lenovo avant la fin de prochain exercice, soit fin mars 2010.

Pour les analystes, la clé de la reprise résidera dans la capacité de Lenovo à se repositionner sur le segment de masse des ordinateurs d'entrée de gamme alors que le haut de gamme destinée à une clientèle d'entreprises représentait encore 56% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

La perte au titre du troisième trimestre couvrant les mois d'octobre à décembre est ressortie à 96,7 millions de dollars, dans le bas de la fourchette, très large, des estimations des analystes qui allaient de 8 à 96 millions de dollars.

Le chiffre d'affaires a chuté de 20% et la marge brute a plongé sous l'effet de l'évolution du marché vers les produits d'entrée de gamme, d'une politique tarifaire agressive et d'effets de changes défavorables, a expliqué le groupe dont les principaux concurrents sont Hewlett-Packard, Dell et Acer.

La perte enregistrée au troisième trimestre est la première depuis la période de janvier à mars 2006 où le groupe avait perdu 89 millions de dollars du fait de charges de restructuration.

"Les prochains trimestres continueront d'être très difficiles pour Lenovo et le secteur dans son ensemble", a prévenu le groupe.

Lenovo prévoit de dégager 300 millions de dollars d'économies au cours de l'exercice à venir après la suppression de 2.500 postes, une réduction de la rémunération de ses dirigeants et le regroupement une seule entité de ses divisions asiatiques.   Suite...

 
<p>La perte du chinois Lenovo est plus importante que pr&eacute;vu au titre du troisi&egrave;me trimestre. Le num&eacute;ro quatre mondial des PC a &eacute;galement annonc&eacute; le d&eacute;part de son directeur g&eacute;n&eacute;ral. /Photo d'archives/REUTERS/Gil Cohen Magen</p>