February 4, 2009 / 7:13 AM / 8 years ago

Le résultat opérationnel d'Alcatel-Lucent rassure

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Alcatel-Lucent annonce une perte nette de 5,2 milliards d'euros en 2008 due &agrave; des d&eacute;pr&eacute;ciations massives &agrave; hauteur de 4,7 milliards, les plus importantes jamais pass&eacute;es par l'&eacute;quipementier de t&eacute;l&eacute;communications qui exclut pour l'heure un appel au march&eacute;. /Photo d'archives/Charles Platiau</p>

Par Nathalie Meistermann

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent gagnait plus de 6% en Bourse après l'annonce de résultats opérationnels rassurants au quatrième trimestre qui font passer au second plan chez les investisseurs la perte nette de 5,2 milliards d'euros accusée en 2008 à la suite de dépréciations.

Vers 10h00, l'action de l'équipementier télécoms, en tête des hausses du CAC 40, gagne 6,35% à 1,5580 euro avec 12,2 millions de titres échangés alors que l'indice européen des télécoms est en repli de 0,31% au même moment.

"Le marché est rassuré par la bonne performance sur le cash et l'opérationnel qui permet de croire à la survie de la société à long terme. Il n'y a pas eu de détérioration de la guidance 2009 et de l'opérationnel", résume Alexander Peterc, analyste chez Exane BNP Paribas en saluant des résultats trimestriels "de bonne facture".

Dans le même esprit, un trader souligne que le marché "regarde surtout l'aspect opérationnel" car "les dépréciations étaient attendues".

En 2008, ces dépréciations d'actifs totalisent 4,7 milliards du fait de la "détérioration drastique de l'économie mondiale" et de la "décision de nous concentrer sur un portefeuille de produits réduit", explique le directeur général, Ben Verwaayen, cité dans le communiqué.

Il s'agit des plus importantes dépréciations jamais passées par Alcatel Lucent, après les 2,9 milliards inscrites en 2007 sur la technologie mobile CDMA héritée de l'américain Lucent.

DÉFICIT SUR LES RETRAITES US

Pour 2009, Alcatel-Lucent a confirmé anticiper un marché des équipements de télécommunications et de services en baisse de 8% à 12% et un résultat d'exploitation ajusté proche de l'équilibre.

Le leader mondial des réseaux fixes a indiqué que la couverture financière des retraites des salariés américains de Lucent, est tombée dans le rouge en fin d'année, confirmant ainsi une crainte du marché.

Cette couverture accuse un déficit de 429 millions, contre un excédent de 2.997 millions à la fin septembre 2008, "lié à la chute brutale à la fin de l'année des taux de rendements des obligations AA qui servent à calculer la valeur actualisée des engagements", explique le groupe.

"La nouvelle négative est le léger déficit des fonds de pension en fin d'année, même si il est temporaire, cela remet sur le devant de la scène la problématique des retraites chez Alcatel Lucent", note Alexander Peterc (Exane BNP Paribas).

Au plan de l'assise financière, le groupe a dégagé une trésorerie opérationnelle de 658 millions au quatrième trimestre et disposait, à la fin 2008, de 4,6 milliards d'euros de trésorerie et de valeurs mobilières de placement ainsi qu'une ligne de crédit disponible de 1,4 milliard d'euros. La dette nette totalisait 389 millions en fin d'année.

Pas D'augmentation De Capital

"Nous avons les financements adéquats", a résumé Ben Verwaayen dans un entretien à la chaîne de télévision CNBC.

Quant à un éventuel appel au marché, le directeur financier Paul Tufano a déclaré lors d'une conférence téléphonique qu'"il ne pensait pas" qu'une augmentation de capital soit nécessaire à la suite des dépréciations.

Au dernier trimestre 2008, le résultat d'exploitation ajusté ressort à 297 millions d'euros (soit une marge de 6%) un chiffre légèrement supérieur au consensus Reuters de 264 millions. Le chiffre d'affaires atteint 4.954 millions (consensus Reuters de 4.916 millions).

L'activité opérateurs a pâti de "contraction d'investissements (...) notamment dans l'accès fixe et mobile" en partie compensée par la forte performance d'autres segments, "comme les routeurs IP, les réseaux sous-marins et les réseaux de nouvelle génération, la bonne tenue de l'activité entreprise et la croissance solide de l'activité services".

Pour l'ensemble de 2008, les revenus atteignent 16,9 milliards d'euros, en repli de 4,5% ce qui est en ligne avec l'objectif de baisse de 2% à 5% indiqué, fait valoir l'équipementier.

Le résultat opérationnel ajusté de 2008 s'établit à 466 millions (contre 110 millions en 2007), soit une marge opérationnelle de 2,7%, qui est elle aussi conforme à la fourchette visée de 2% à 5%.

Nathalie Meistermann, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below