3 février 2009 / 09:52 / il y a 9 ans

Hitachi affiche une perte au 3e trimestre

<p>Hitachi, le plus important conglom&eacute;rat &eacute;lectronique japonais, fait &eacute;tat d'une perte nette pour le troisi&egrave;me trimestre 2008-2009, sous le coup de graves difficult&eacute;s dans les semi-conducteurs et d'une baisse g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e de le demande pour les produits &eacute;lectroniques. /Photo prise le 2 f&eacute;vrier 2009/Yuriko Nakao</p>

TOKYO (Reuters) - Hitachi, le plus important conglomérat électronique japonais, fait état d'une perte nette pour le troisième trimestre 2008-2009, sous le coup de graves difficultés dans les semi-conducteurs et d'une baisse généralisée de le demande pour les produits électroniques.

Le groupe a également répété sa prévision d'une perte annuelle de 700 milliards de yens (6,1 milliards d'euros), qui serait la plus lourde jamais enregistrée par la société et l'une des plus massives jamais publiées par une entreprise nippone, tous secteurs confondus.

La récession à l'oeuvre un peu partout dans le monde, et surtout dans les pays développés, affecte presque tous les domaines d'activités de Hitachi.

La chute de la demande pour des véhicules neuf met à mal ses ventes dans le secteur des équipements, sa division d'écrans plats souffre de la baisse vertigineuse des prix dans un contexte de concurrence accrue et, surtout, sa filiale Renesas dans les semi-conducteurs, détenue à 55%, est plombée par une demande en berne pour les puces utilisées dans les voitures, les télévisions, les appareils photo ou encore les disques durs.

Le solde du capital de Renesas est détenu par Mitsubishi Electric.

RESTRUCTURATION

En plus de l'annonce d'une perte prévisionnelle de 700 milliards de yens au titre de 2008-2009, Hitachi a également dit vendredi qu'il allait abandonner ses activités non rentables, fermer des usines et prendre plusieurs autres mesures pour réduire de 200 milliards de yens (1,74 milliard d'euros) ses coûts fixes d'ici mars 2010.

"C'est difficile de prévoir l'avenir dans le contexte actuel et tout ce que nous pouvons faire, c'est réduire les coûts fixes et essayer de générer des cash-flows", a déclaré Toyoaki Nakamura, vice-president de Hitachi, lors d'un point presse.

"Nous accélérons notre programme de restructuration dans l'espoir qu'il commencera à porter ses fruits au cours du premier trimestre 2009-2010, qui débute en avril", a-t-il poursuivi.

Hitachi a subi une perte nette, accentuée par la vigueur du yen, de 371 milliards de yens (3,23 milliards d'euros) sur les trois mois à fin décembre contre une bénéfice de 12,5 milliards de yens il y a un an.

La perte opérationnelle a été de 14,5 milliards de yens sur la période contre un bénéfice de 77,9 milliards au cours du troisième trimestre 2007-2008. Le chiffre d'affaires a reculé de 16% à 2.300 milliards de yens.

Hitachi, qui emploie au total environ 360.000 salariés, a également réduit vendredi de 90% sa prévision de bénéfice d'exploitation, à 40 milliards de yens.

Après avoir chuté de 17% lundi à la suite des déclarations de vendredi, pour tomber à un plus de près de 29 ans, le titre Hitachi a repris 6,15%, à 259 yens, à la Bourse de Tokyo, elle-même en recul de 0,62%.

Sachi Izumi, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below