30 janvier 2009 / 08:27 / dans 9 ans

La crise pousse aux fusions des spécialistes de semi-conducteurs

<p>Galette de silicium sur une ligne d'assemblage de semi-conducteurs. Les sp&eacute;cialistes japonais du secteur sont pouss&eacute;s &agrave; fusionner en raison d'un coup de frein brutal &agrave; la croissance de leurs d'activit&eacute;, comme en t&eacute;moignent les discussions en cours entre Toshiba et NEC. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won</p>

par Noriyuki Hirata et Sachi Izumi

TOKYO (Reuters) - Les spécialistes japonais des semi-conducteurs sont poussés à fusionner en raison d‘un coup de frein brutal à la croissance dans leur secteur d‘activité, comme en témoignent les discussions en cours entre Toshiba et NEC.

Selon une personne proche du dossier, Toshiba discute de la fusion d‘une partie de ses activités dans les puces avec NEC Electronics, une filiale de semi-conducteurs de NEC.

Selon une autre source, NEC discute également avec Fujitsu d‘une fusion de leurs activités dans les semi-conducteurs.

La perspective d‘une alliance Toshiba-NEC dans ce domaine n‘impressionne guère les investisseurs.

“C‘est une union entre perdants”, résume Fumiyuki Nakanishi (SMBC Friend Securities). “Même si cela a des effets en termes de réduction des coûts, on peut douter qu‘ils puissent sérieusement faire concurrence à leurs rivaux. L‘industrie locale des semi-conducteurs semble à l‘agonie.”

La fusion des semi-conducteurs actifs discrets et semi-conducteurs systèmes de Toshiba avec NEC Electronics donnerait naissance à une opération réalisant un chiffre d‘affaires annuel de 1.500 milliards de yens (13 milliards d‘euros) sur la base des ventes de l‘exercice 2007-2008.

Un tel ensemble dépasserait en CA la division de semi-conducteurs du sud-coréen Samsung Electronics.

Les puces systèmes contrôlent des fonctions électroniques multiples et se présentent comme un réseau de circuits imprimés sur une galette de silicium unique. Les semi-conducteurs actifs discrets sont des puces simples, qui contrôlent des fonctions au sein même de puces intégrées plus grosses.

Le processus de consolidation du secteur des semi-conducteurs est loin de se limiter au seul Japon car la chute des prix, en particulier des mémoires DRAM, a mis dans le rouge une bonne partie du secteur, au point que certains de ses acteurs ont sollicité des aides publiques.

NEC et Fujitsu ont subi de fortes pertes trimestrielles et ont sabré leurs projections de résultats annuels vendredi, tandis que Toshiba s‘apprête à comptabiliser une perte annuelle sans précédent. NEC pense aussi être déficitaire sur l‘exercice annuel, tandis que Fujitsu resterait bénéficiaire mais bien en deçà du consensus de Reuters Estimates.

Fujitsu souffre en outre d‘une baisse de la demande de PC, qui affecte son activité dans les disques durs, au point qu‘il discute de sa vente à Toshiba, tout en recherchant un acheteur ou un associé pour ses semi-conducteurs.

Fujitsu voit également son salut dans son développement à l’étranger et il a convenu de racheter les parts de Siemens dans leur coentreprise de PC ainsi que de développer des téléphones mobiles pour le marché taïwanais.

Tatsuya Mizuno (Fitch Ratings) voit dans les alliances un bon moyen de réduire les coûts de développement et des investissements sans pour autant que cela se traduise par un gain de compétitivité.

“Ca peut tourner comme pour Elpida et Resona; quelques bons effets mais pas vraiment de supplément de force”, dit-il.

Elpida Memory, né de la scission des activités DRAM de NEC et d‘Hitachi, discute consolidation avec des fabricants de puces taïwanais.

Renesas Technology, coentreprise de semi-conducteurs entre Hitachi et Mitsubishi Electric, devrait enregistrer une perte nette de l‘ordre de 2,2 milliards de dollars sur l‘exercice en cours.

Avec Mayumi Negishi, Aiko Hayashi et Taiga Uranaka, version française Wilfrid Exbrayat, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below