Perte trimestrielle record pour Toshiba, qui va sabrer ses coûts

jeudi 29 janvier 2009 12h05
 

TOKYO (Reuters) - Toshiba a l'intention de réduire ses coûts de 2,5 milliards d'euros afin de répondre au ralentissement marqué du marché des semiconducteurs qui va plomber son résultat d'exploitation 2008-2009.

Le groupe japonais, numéro deux mondial des mémoires flash NAND derrière le coréen Samsung Electronics, a subi sur octobre-décembre une perte d'exploitation de 158,8 milliards de yens (1,35 milliard d'euros) en raison principalement des difficultés de ses activités dans les semiconducteurs.

Le groupe a prévenu jeudi qu'il afficherait une perte record sur l'exercice à fin mars, qui sera aussi sa première perte annuelle en sept ans.

Toshiba attend désormais une perte opérationnelle de 280 milliards de yens (2,38 milliards d'euros), alors qu'il tablait jusque-là sur un bénéfice de 150 milliards de yens. La perte nette devrait atteindre 55 milliards (468 millions d'euros).

Les analystes anticipaient une perte d'exploitation annuelle de 67,5 milliards de yens, selon Reuters Estimates.

L'action Toshiba a perdu 19% de sa valeur au quatrième trimestre 2008. Elle avait gagné 3,49% jeudi avant ces annonces.

Toshiba a précisé qu'il réduirait de moitié ses dépenses d'investissement prévues sur l'exercice 2009-2010 et repoussait la construction de deux nouvelles usines de mémoires flash.

Il prévoit aussi la suppression de 4.500 postes de contractuels, dont 500 seront réembauchés dans une de ses activités bénéficiaires, comme les centrales électriques et les ascenseurs.

Toshiba a déjà restructuré ses activités ces dernières années pour se recentrer sur les mémoires flash NAND utilisées dans les baladeurs numériques et les téléphones portables. Mais sous l'effet de la crise économique mondiale, ce marché a fondu d'un tiers sur la période octobre-décembre par rapport au quatrième trimestre 2007.   Suite...

 
<p>Toshiba publie une perte au titre du troisi&egrave;me trimestre de l'exercice fiscal en cours et avertit qu'il affichera sa premi&egrave;re perte annuelle en sept ans, en raison principalement des difficult&eacute;s de ses activit&eacute;s de semi-conducteurs. /Photo prise le 13 janvier 2009/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>