L'UE valide l'aide de l'Etat français au plan "Nano2012"

mercredi 28 janvier 2009 19h03
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a donné son aval à l'octroi par la France de 457 millions d'euros d'aides publiques au programme de recherche et développement "Nano2012" sur les biotechnologies, coordonné par le groupe privé STMicroelectronics.

Le programme représente un coût total de plus de deux milliards d'euros et l'aide française bénéficiera, outre STM, au Laboratoire d'électronique et de technologies de l'information du Commissariat à l'énergie atomique (CEA-LETI), ainsi qu'à de nombreux autres organismes de recherche et acteurs industriels, précise l'exécutif européen dans un communiqué.

Pour Neelie Kroes, commissaire chargée de la concurrence, ce programme, destiné à permettre "le développement de nouvelles technologies de fabrication de semi-conducteurs en Europe, est en accord avec les grands objectifs de recherche européens".

"Les effets positifs du programme apparaissent de loin supérieurs aux éventuelles distorsions de concurrence induites par l'aide", ajoute-t-elle.

Marcin Grajewski, version française Marc Angrand