Première perte pour Philips depuis 2003, 6000 postes supprimés

lundi 26 janvier 2009 14h17
 

par Harro ten Wolde

AMSTERDAM (Reuters) - Philips annonce 6.000 suppressions d'emplois et une perte nette de 1,5 milliard d'euros au titre du quatrième trimestre, frappé de plein fouet par la crise économique comme ses concurrents du secteur de l'électronique grand public.

Pour le groupe néerlandais, il s'agit de son premier trimestre dans le rouge depuis 2003. Le marché attendait un déficit net de 1,2 milliard d'euros.

"Nos résultats trimestriels reflètent la vitesse et l'intensité sans précédent du ralentissement économique en 2008", a déclaré le directeur général de Philips Gerard Kleisterlee dans un communiqué.

En accélérant ses mesures de restructuration, le groupe espère pouvoir économiser 400 millions d'euros par an à partir du second semestre 2009.

Le groupe annonce aussi mettre fin à son programme de rachat d'actions jusqu'à nouvel avis et propose, au titre de 2008, de distribuer un dividende de 70 centimes par action, inchangé par rapport au coupon versé l'an dernier au titre de 2007.

Les résultats de Philips font écho au difficultés de ses concurrents. Le japonais Sony a prévenu qu'il pourrait accuser une perte d'exploitation de plus de deux milliards d'euros au titre de l'exercice 2008-2009 qui sera clos fin mars.

Le sud-coréen Samsung Electronics a annoncé vendredi sa première perte trimestrielle de son histoire.

En Bourse, la valeur gagne 5,5% à 24,28 euros alors que l'indice du secteur technologique recule de 0,7%.   Suite...

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Philips Gerard Kleisterlee, en conf&eacute;rence de presse &agrave; Amsterdam. Le groupe n&eacute;erlandais annonce 6.000 suppressions d'emplois et une perte nette de 1,5 milliard d'euros au titre du quatri&egrave;me trimestre, frapp&eacute; de plein fouet par la crise &eacute;conomique comme ses concurrents du secteur de l'&eacute;lectronique grand public. /Photo prise le 26 janvier 2009/REUTERS/Toussaint Kluiters/United Photos</p>