Nokia rate le consensus au 4e trimestre, 2009 s'annonce mal

jeudi 22 janvier 2009 13h42
 

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Nokia, le premier constructeur mondial de téléphones portables, annonce une baisse plus forte qu'attendu de ses bénéfices au quatrième trimestre et avertit que les ventes mondiales de combinés devraient chuter d'environ 10% en volume cette année en raison de la crise économique mondiale.

Les analystes n'anticipaient jusqu'à présent qu'une baisse de 8% du marché des combinés en 2009 et Nokia avait déclaré le mois dernier s'attendre à un recul de 5%.

"Il est intéressant de constater qu'ils abaissent déjà leurs prévisions pour 2009 par rapport à celles de décembre. Cela montre à quelle vitesse la situation s'est dégradée au cours du mois écoulé", a commenté Johan Strandberg, de SEB Asset Management.

"C'est ce qui joue sur l'action", dit de son côté Richard Windsor, analyste spécialisé de Nomura Securities. A la Bourse d'Helsinki, l'action Nokia cédait 6,84% à 9,54 euros vers 12h00 GMT alors qu'elle progressait de 4% avant les résultats.

Sur les trois derniers mois de 2008, Nokia a réalisé un bénéfice par action courant de 0,26 euro alors que le consensus des estimations d'analystes recueillies par Reuters ressortait à 0,30 euro. Le résultat publié se situe toutefois dans la fourchette des estimations.

Le chiffre d'affaires trimestriel ressort à 12,7 milliards d'euros alors que marché l'attendait à 13,3 milliards.

Le groupe précise s'être fixé pour objectif de réduire de 700 millions d'euros les coûts annuels de sa division de combinés.

"Nous prenons des mesures pour réduire les coûts globaux et pour préserver notre structure de capital solide. Il est clair que c'est notre principale priorité dans le climat économique actuel", déclare dans un communiqué le directeur général, Olli-Pekka Kallasvuo.

"Ces dernières semaines, le climat macroéconomique s'est rapidement détérioré, une confiance des consommateurs encore dégradée, une volatilité des changes sans précédent et des tensions sur le crédit continuant d'influencer le secteur des télécommunications mobiles", ajoute-t-il.

Tarmo Virki, version française Marc Angrand

 
<p>Le Nokia N97. Le premier constructeur mondial de t&eacute;l&eacute;phones portables annonce une baisse plus forte qu'attendu de ses b&eacute;n&eacute;fices au quatri&egrave;me trimestre et estime que les ventes mondiales de combin&eacute;s devraient chuter d'environ 10% en volumes cette ann&eacute;e. /Photo prise le 4 d&eacute;cembre 2008/REUTERS/Brendan McDermid</p>