Intel va supprimer jusqu'à 6.000 postes à travers le monde

jeudi 22 janvier 2009 07h38
 

NEW YORK (Reuters) - Intel a annoncé mercredi la fermeture de sites en Malaisie et en Philippines ainsi qu'une diminution de son activité aux Etats-Unis dans le cadre de mesures de restructuration susceptibles d'affecter jusqu'à 6.000 salariés à travers le monde.

Ce plan intervient au lendemain de la décision du numéro un mondial des semi-conducteurs de fortement baisser les prix d'un certain nombre de ses produits et une semaine après la publication d'un chiffre d'affaires du quatrième trimestre en recul en raison d'une demande en net ralentissement.

Intel a précisé que les mesures prises ne se traduiront pas forcément par 6.000 suppressions d'emplois, notant que dans certains cas il proposerait à ses salariés de travailler dans un autre site.

Le groupe a ajouté précise que ce plan de restructuration serait finalisé d'ici la fin de l'année.

"Ceci n'est pas une surprise au vu du difficile premier trimestre qui s'annonce. Intel va tenter de réduire les coûts là où il le peut", a déclaré Taunya Sell, analyste chez Ragen MacKenzie.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Intel, qui a clôturé en hausse de 3,11% à 13,26 dollars, gagnait environ un pour cent.

Ritsuko Ando et Robert MacMillan, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Intel va fermer trois sites de production en Asie et arr&ecirc;ter la production de galettes de silicium ('wafer') de 200 mm dans une usine aux Etats-Unis, des mesures qui se traduiront par la suppression de 5.000 &agrave; 6.000 postes &agrave; travers le monde. /Photo prise le 8 janvier 2009/REUTERS/Steve Marcus</p>