Deutsche Telekom ne prévoit pas d'acquisitions pour l'instant

mardi 20 janvier 2009 11h52
 

HAMBOURG (Reuters) - Deutsche Telekom ne prévoit pas de se lancer dans des acquisitions dans un avenir prévisible mais l'opérateur télécoms allemand n'envisage pas pour autant de réduire son enveloppe d'investissements, a déclaré mardi Hamid Akhavan, qui est à la tête de T-Mobile.

"Pour l'instant, il paraît plus prudent de remettre toute acquisition à plus tard au vu des conditions sur le marché du crédit et de la cherté du crédit", a dit dans un entretien à Reuters le dirigeant de la filiale de téléphonie mobile du groupe.

Il a ajouté qu'il était difficile de savoir quand il serait opportun de renouer avec une politique de croissance externe, tout en soulignant que les acquisitions, notamment dans le secteur mobile, restaient une partie intégrante de la stratégie de l'entreprise.

Malgré un environnement économique difficile, il a souligné que Deutsche Telekom s'en tenait à ses projets d'investissement, avec notamment une enveloppe de sept milliards de dollars prévue aux Etats-Unis sur la période 2007-2009.

"Nous ne prévoyons pas de réduire nos dépenses en la matière. L'année 2009 devrait être au moins équivalente, voire légèrement supérieure à 2008 en termes d'investissements", a déclaré Hamid Akhavan, précisant que ces projections étaient fondées sur le présupposé que les consommateurs n'allaient pas consacrer moins d'argent au poste télécommunications.

A ce sujet, il a dit ne pas avoir constaté de signes suggérant que les utilisateurs téléphonaient moins ou étaient enclins à acheter des modèles de portables bon marché.

"Nous n'allons pas faire état d'évolutions inhabituelles lors du quatrième trimestre", a poursuivi Hamid Akhavan, tout en refusant de faire le moindre commentaire au sujet des résultats des trois derniers mois de l'année de Deutsche Telekom, qui réalise la moitié de son chiffre d'affaires en dehors de l'Allemagne.

Aux Etats-Unis, le directeur général de T-Mobile a dit ne pas s'attendre à des effets visibles du plan de relance que devrait rapidement mettre en oeuvre la nouvelle administration Obama.

"Des mesures de relance sont toujours les bienvenues. Mais, de même que nous n'avons pas encore enregistré de vraie baisse de nos activités aux Etats-Unis, je ne pense pas que ces mesures, une fois entrées en vigueur, auront un réel effet", a-t-il ajouté, précisant que les prix aux Etats-Unis étaient restés stables en moyenne.

Nicola Leske, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Deutsche Telekom ne pr&eacute;voit pas de se lancer dans des acquisitions dans un avenir imm&eacute;diat mais l'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms allemand n'envisage pas pour autant de r&eacute;duire son enveloppe d'investissements, a d&eacute;clar&eacute; Hamid Akhavan, qui est &agrave; la t&ecirc;te de T-Mobile, lors d'un entretien accord&eacute; &agrave; Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender</p>