Le président de Satyam présenté à la justice

samedi 10 janvier 2009 10h42
 

HYDERABAD, Inde (Reuters) - Le président du groupe de services informatiques indien Satyam Computer Services, arrêté vendredi pour fraude et falsification comptable, doit comparaître samedi devant la justice, a fait savoir la police indienne.

Ramalinga Raju et son frère B. Rama Raju, cofondateur et directeur général, ont été arrêtés vendredi soir. Lors de la comparution, samedi, les autorités chercheront à obtenir l'autorisation de maintenir en détention les deux hommes pour un complément d'enquête.

Le titre Satyam a perdu 40% de sa valeur vendredi, pour tomber à un plus bas de 11 ans, les investisseurs s'interrogeant maintenant sur la survie de l'entreprise. La capitalisation boursière de Satyam s'est littéralement évaporée, tombant à 170 millions de dollars seulement contre plus de sept milliards six mois plus tôt, et l'action, qui devra quitter lundi l'indice des principales valeurs de la Bourse de Bombay, est très loin de son plus haut de 544 roupies inscrit pas plus tard que l'an dernier.

Le directeur général par intérim Ram Mynampati a reconnu que le groupe, spécialisé dans les contrats d'externalisation, était confronté à une crise dont l'ampleur est inimaginable après que Ramalinga Raju eut reconnu s'être rendu coupable pendant des années d'une fraude comptable.

Dans la lettre de cinq pages accompagnant sa démission mercredi, Raju a expliqué, à la stupeur générale du monde économique indien, que 94% du cash et des soldes bancaires figurant sur les comptes du groupe à la fin septembre - soit un milliard de dollars - n'existaient tout simplement pas.

Satyam est spécialisé notamment dans les logiciels professionnels et les services de back-office pour des clients de premier plan tels que l'américain General Electric et le suisse Nestlé.

Il a indiqué qu'il contactait l'un après l'autre ses clients pour leur assurer que les contrats seraient honorés de manière normale. La première banque australienne, la National Australia Bank, a indiqué pour sa part qu'elle réexaminait ses liens avec le groupe pour son développement et son support informatiques.

Ce qui reste du conseil d'administration de Satyam doit se réunir ce samedi pour étudier les options permettant d'assurer la survie du groupe. Le conseil va notamment examiner l'idée d'un repreneur ou de l'arrivée d'un investisseur stratégique, les moyens de maintenir la liquidité de l'entreprise, la nomination d'une banque conseil et la question des prochains résultats trimestriels.

Sumeet Chatterjee, version française Gilles Guillaume, Dominique Rodriguez, Eric Faye

 
<p>Le pr&eacute;sident du groupe de services informatiques indien Satyam Computer Services, Ramalinga Raju, arr&ecirc;t&eacute; vendredi pour fraude et falsification comptable, doit compara&icirc;tre samedi devant la justice, a fait savoir la police indienne. /Photo d'archives/REUTERS/HO</p>