Le patron de Satyam démissionne sur fond de scandale

mercredi 7 janvier 2009 10h02
 

BANGALORE (Reuters) - Le président de la société indienne de services informatiques Satyam a démissionné après avoir révélé que les bénéfices de l'entreprise avaient été gonflés ces dernières années.

Il s'agit de l'un des plus gros scandales touchant une entreprise de premier plan en Inde ces dernières années. Il pèse fortement sur l'ensemble de la Bourse de Bombay qui accusait une perte de 7% en fin de séance.

L'action Satyam chute elle de plus de plus de 80%.

Ces révélations interviennent au moment où la SSII, qui compte parmi ses clients General Electric et Nestlé, connaît une série de revers. Le mois dernier, sa tentative de racheter deux entreprises de BTP dans lesquelles les fondateurs de la société avaient des parts a échoué et la Banque mondiale, un de ses principaux clients, a mis fin à leurs relations.

Ramalinga Raju, le président de la SSII, a reconnu un "gonflement des bénéfices sur une période de plusieurs années", dans un communiqué adressé mercredi aux marchés.

Un conseil d'administration de la société est programmé le 10 janvier pour discuter d'un rachat, plusieurs courtiers ayant abaissé leurs recommandations sur le titre.

"Je pense qu'il n'y a pas d'avenir pour ce titre. Cette affaire est l'équivalent pour l'Inde de ce qui s'est passé avec Enron aux Etats-Unis", souligne Jigar Shah, vice-président à Kim Eng Securities.

"Cela ne s'arrêtera pas à Satyam. De nombreuses autres sociétés vont faire l'objet d'un contrôle approfondi. Il y a une forte possibilité que les investissements en Inde soient affectés", ajoute-t-il.

Sumeet Chatterjee, version française Gwénaelle Barzic