Nouvelle baisse des ventes d'albums en 2008 aux États-Unis

vendredi 2 janvier 2009 14h43
 

par Dean Goodman

LOS ANGELES (Reuters) - Les ventes d'albums aux Etats-Unis ont baissé en 2008 pour la septième fois en huit ans, et, plus inquiétant pour un marché déjà sinistré, les ventes de musique numérique ont ralenti, selon SoundScan.

Les ventes mondiales d'albums ont chuté de 14%, avec 428,4 millions d'exemplaires écoulés sur les 52 semaines finissant le 28 décembre, selon des données publiées mercredi.

En 2007, les ventes avaient déjà baissé de 15%. Depuis 2000, année record avec 785,1 millions d'albums écoulés, le plongeon est de 45%. Ce déclin est surtout une conséquence du téléchargement illégal et de la concurrence d'autres sources de divertissement comme les jeux vidéo.

L'industrie du disque est également confrontée au ralentissement économique mondial.

Les téléchargements de musique numérique, sur des kiosques internet comme iTunes d'Apple, ont encore gagné en importance, mais la croissance des ventes, très forte ces dernières années, a ralenti.

Elle ressort à 27% en 2008 pour atteindre un record de 1,07 milliard d'unités mais on est loin du bond de 45% enregistré en 2007. Les ventes d'albums en version numérique ont augmenté de 32% sur l'année écoulée à 65,8 millions d'unités, après une hausse de 53% l'année précédente.

Autre centre d'intérêt majeur pour l'industrie du disque: les sonneries pour téléphones portables. Mais les ventes de sonneries figurant dans le top 100 ont baissé de 33%, à 43,8 millions d'unités.

L'album de Lil Wayne a été le plus vendu aux États-Unis en 2008, avec 2,9 millions d'exemplaires écoulés de "Tha Carter III". Le rappeur succède à Josh Grobans dont le "Noel" s'était vendu à 3,7 millions d'exemplaires en 2007.   Suite...

 
<p>Les ventes d'albums aux Etats-Unis ont baiss&eacute; en 2008 pour la septi&egrave;me fois en huit ans, et, plus inqui&eacute;tant pour un march&eacute; d&eacute;j&agrave; sinistr&eacute;, les ventes de musique num&eacute;rique ont ralenti, selon SoundScan. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton</p>