Le design, nouveau chantier des fabricants d'électronique

mardi 30 décembre 2008 23h35
 

par Gabriel Madway

SAN FRANCISCO (Reuters) - Confrontés à des consommateurs friands de produits élégants et personnalisés, les fabricants d'ordinateurs et d'appareils électroniques vont devoir trouver mieux que les couleurs vives, les arêtes arrondies ou les finitions métallisées pour percer sur un marché très concurrentiel.

Un nombre croissant d'utilisateurs attachent autant d'importance à l'aspect de leur PC qu'à ses capacités. Et comme le marché est en train de se détourner des PC de bureau vers les portables, les ordinateurs s'invitent dans les lieux publics, faisant d'eux un accessoire de mode au même titre qu'un sac à main ou une paire de chaussures.

Selon Richard Shim, analyste PC pour le cabinet IDC, cette tendance rejoint un phénomène plus large, celui de l'"hyper-spécialisation" des ordinateurs portables.

"La personnalisation est en train de devenir un grand critère de différenciation. Toute la question est de savoir jusqu'où vous pouvez la pousser et combien d'argent vous pouvez en retirer", déclare-t-il.

Sur le marché, beaucoup de produits concurrents affichent des performances similaires, et le style et l'élégance comptent désormais autant aux yeux des utilisateurs que les microprocesseurs et les gigaoctets.

Les fabricants de PC "veulent arrêter de mettre en avant la vitesse et l'alimentation et promouvoir autre chose, car il est très difficile de se différencier", explique Stephen Baker, analyste chez NPD.

DES PC RECOUVERTS DE BAMBOU

Pour les appareils technologiques, le design a toujours compté. Apple est connu depuis longtemps pour ses produits minimalistes et épurés.   Suite...

 
<p>Le mod&egrave;le de PC portable Asus ES500, dans un coffrage de bambou. Confront&eacute;s &agrave; des consommateurs friands de produits &eacute;l&eacute;gants et personnalis&eacute;s, les fabricants d'ordinateurs et d'appareils &eacute;lectroniques doivent trouver mieux que les couleurs vives, les ar&ecirc;tes arrondies ou les finitions m&eacute;tallis&eacute;es pour percer sur un march&eacute; tr&egrave;s concurrentiel. /Photo prise le 22 avril 2008/REUTERS/Nicky Loh</p>