Un plan de sauvetage de 325 millions d'euros pour Qimonda

dimanche 21 décembre 2008 17h35
 

DRESDE/FRANCFORT (Reuters) - Un plan de sauvetage de 325 millions d'euros a été conclu pour sauver, du moins pour le moment, le spécialiste des mémoires Qimonda, qui aura la possibilité d'obtenir une aide fédérale.

Après des mois d'incertitudes, un accord a été trouvé dimanche entre le Land de Saxe et Infineon, la maison mère de Qimonda, avec l'aide d'une banque d'investissement du Portugal, qui n'a pas été nommée.

C'est au Portugal que Qimonda a implanté sa deuxième usine européenne, après la Saxe.

Le Land de Saxe apportera un crédit à hauteur de 150 millions d'euros, Infineon contribuera pour 75 million d'euros et la banque portugaise pour 100 millions d'euros, a fait savoir le ministère de l'Economie du Land.

En outre, a indiqué Qimonda, le fabricant aura la possibilité de solliciter des garanties publiques à hauteur de 280 millions d'euros après de l'Etat fédéral et du Land de Saxe.

Qimonda a ajouté que des négociations étaient déjà bien avancées en vue d'un premier financement de 150 millions d'euros sur ces garanties.

Qimonda a par ailleurs annoncé qu'il reporterait à la mi-janvier la publication de ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice afin de prendre en compte ce plan.

 
<p>Kin Wah Loh, patron de Qimonda. Un plan de sauvetage de 325 millions d'euros a &eacute;t&eacute; conclu pour sauver, du moins pour le moment, le sp&eacute;cialiste des m&eacute;moires, qui aura la possibilit&eacute; d'obtenir une aide f&eacute;d&eacute;rale. /Photo prise le 20 mai 2008/REUTERS/Kiyoshi Ota</p>