Pas d'impact en 2008 de la perte d'exclusivité iPhone d'Orange

vendredi 19 décembre 2008 09h13
 

PARIS (Reuters) - La décision du Conseil de la concurrence de suspendre l'exclusivité accordée par Apple à la commercialisation de l'iPhone en France à Orange n'aura pas d'impact sur les ventes de fin d'année de l'opérateur mobile, affirme le directeur exécutif de France Télécom dans une interview au journal La Tribune.

Cependant, la décision remet en cause le plan d'investissement d'Orange vis-à-vis de l'iPhone.

"Cette décision n'affecte pas nos chiffres de fin d'année. Mais elle remet en cause notre business plan qui était bâti sur une exclusivité de trois ans prolongée éventuellement de deux ans", a déclaré Jean-Yves Larrouturou au quotidien.

L'opérateur mobile a déjà fait part de son intention de faire appel.

SFR et Bouygues Telecom ont fait savoir cette semaine qu'ils feraient de leur mieux pour commercialiser l'iPhone le plus tôt possible.

La décision du Conseil de la concurrence, qui porte sur l'exclusivité dont bénéficie Orange comme opérateur de réseau et comme grossiste, fait suite à une plainte déposée en septembre par Bouygues Telecom.

Orange commercialise en France en exclusivité depuis le 29 novembre 2007 des forfaits liés à l'iPhone, terminal mobile doté d'un iPod et d'un accès à internet, tout en proposant également l'appareil sans abonnement, en vertu du code de la consommation français.

Orange dit avoir vendu 150.000 iPhone de première génération et plus de 450.000 iPhone 3G.

Le P-DG de France Télécom Didier Lombard avait déclaré au moment du lancement que l'hypothèse centrale du groupe était d'écouler entre 400.000 et 500.000 unités en année pleine.

Julien Ponthus, édité par Noëlle Mennella

 
<p>Dans une interview &agrave; La Tribune, le directeur ex&eacute;cutif de France T&eacute;l&eacute;com, Jean-Yves Larroutu, affirme que la d&eacute;cision du Conseil de la concurrence de suspendre l'exclusivit&eacute; accord&eacute;e par Apple &agrave; la commercialisation de l'iPhone en France &agrave; Orange n'aura pas d'impact sur les ventes de fin d'ann&eacute;e de l'op&eacute;rateur mobile. /Photo prise le 22 ao&ucirc;t 2008/REUTERS/Kacper Pempel</p>