Lenovo a discuté avec Positivo, un rachat immédiat est exclu

jeudi 18 décembre 2008 13h36
 

PEKIN (Reuters) - Le groupe chinois Lenovo, quatrième fabricant mondial d'ordinateurs personnels, confirme avoir discuté de l'acquisition du brésilien Positivo Informatica, mais indique qu'une acquisition est exclue pour l'heure, compte tenu de la conjoncture.

"Lenovo et Positivo sont d'accord pour dire qu'en raison de la conjoncture et des incertitudes, une acquisition n'est pas envisageable à l'heure actuelle", a déclaré Angela Lee, porte-parole de Lenovo.

Lenovo, comme l'ensemble de ses concurrents, doit faire face à un ralentissement de la demande alors que de nombreuses entreprises réduisent leurs investissements.

Angela Lee a toutefois indiqué que Lenovo continuait à étudier les moyens de grandir et n'écarte pas une acquisition le moment venu.

"Les deux groupes envisagent une stratégie d'ampleur qui pourrait permettre de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires des deux groupes."

Ian Geoghegan version française Nicolas Delame

 
<p>Le groupe chinois Lenovo, quatri&egrave;me fabricant mondial d'ordinateurs personnels, confirme avoir discut&eacute; de l'acquisition du br&eacute;silien Positivo Informatica mais indique qu'une acquisition est exclue pour l'heure, compte tenu de la conjoncture. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Yeung</p>