Panasonic devrait pouvoir prendre le contrôle de Sanyo

jeudi 18 décembre 2008 12h59
 

TOKYO (Reuters) - Le géant japonais de l'électronique grand public Panasonic va pouvoir prendre le contrôle de son concurrent Sanyo et devenir le numéro deux japonais de l'électronique après avoir fait affaire avec la banque américaine Goldman Sachs.

Celle-ci a accepté une nouvelle offre de Panasonic de reprise des 29% qu'elle détient dans Sanyo pour un prix de 131 yens par action, rapportent trois sources proches de la situation.

Panasonic est le numéro un mondial des téléviseurs à écrans plats et Sanyo, le numéro un des piles rechargeables. Mariés, les deux groupes réaliseront un chiffre d'affaires annuel de 120 milliards de dollars (82 milliards d'euros), arrivant en deuxième position dans le monde nippon de l'électronique, derrière Hitachi.

L'offre faite à Goldman devrait également être acceptée par les deux autres grands actionnaires de Sanyo, Daiwa Securities SMBC et Sumimoto Mitsui. Au total, les deux banques japonaises plus Goldman détiennent près de 430 millions d'actions préférentielles Sanyo, pouvant être convertie en actions ordinaires.

Une fois leurs titres convertis, les trois banques détiendront 70% de Sanyo (29% pour Goldman et Daiwa et 12% pour Sumitomo). Panasonic prendrait le contrôle de ces 70% pour un prix de 565 milliards de yens (4,45 milliards d'euros) si l'on se fonde sur le prix de 131 yens.

Aucun responsable de Goldman ou Panasonic n'a accepté de commenter cette information.

Panasonic et Sanyo organisent une conférence de presse conjointe vendredi pour donner les détails de l'OPA à venir qui se fera au prix de 131 yens, indique-t-on de source au fait du dossier.

Goldman avait auparavant refusé une première offre à 120 yens, puis une deuxième à 130 yens. Depuis, la banque new-yorkaise a publié sa première perte depuis 1999, année de sa cotation, tandis que le secteur de l'électronique fait face à une érosion des ventes, et la dernière offre de Panasonic lui est dès lors apparue comme une opportunité à saisir.

Jeudi à la Bourse de Tokyo, Sanyo a clôturé en baisse de 1,4% à 141 yens, les marchés ayant été déçus de voir que Goldman avait accepté de vendre sa participation à un prix inférieur à sa valeur de marché.   Suite...

 
<p>Dans un magasin d'&eacute;quipements &eacute;lectroniques &agrave; Tokyo. La banque am&eacute;ricaine Goldman Sachs ayant accept&eacute; une nouvelle offre de Panasonic pour la reprise de sa participation dans Sanyo, selon trois sources proches de la situation, le g&eacute;ant japonais de l'&eacute;lectronique grand public Panasonic va pouvoir prendre le contr&ocirc;le de son concurrent et devenir le num&eacute;ro deux japonais de l'&eacute;lectronique derri&egrave;re Hitachi. /Photo prise le 25 novembre 2008/REUTERS/Issei Kato</p>