Le patron d'Apple Steve Jobs ne fera pas de discours à Macworld

mercredi 17 décembre 2008 10h01
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a fait savoir mardi que son directeur général, Steve Jobs, ne prononcerait pas le discours inaugural du salon Macworld le mois prochain, ce qui a relancé les spéculations concernant l'état de santé du fondateur du groupe et fait baisser le titre de 3% dans les transactions d'après-Bourse.

Apple a par ailleurs annoncé que 2009 serait la dernière année où il participerait à cette manifestation annuelle, au motif que les salons ne représentent plus aujourd'hui qu'une opportunité marginale de rencontrer des clients.

Selon des analystes, la décision d'Apple de ne plus être présent au salon Macworld à compter de 2010 ne s'explique pas nécessairement par l'état de santé de Steve Jobs mais pourrait aussi signifier qu'Apple n'a pas de nouveau produit majeur à annoncer.

Philip Schiller, vice-président pour le marketing mondial, prononcera le discours inaugural à la place de Jobs.

Prié de dire si ce changement était lié à l'état de santé de Steve Jobs, opéré d'un cancer du pancréas en 2004, Steve Dowling, porte-parole d'Apple a répondu : "Phil prononcera le discours inaugural parce que c'est la dernière année où Apple est présent lors du salon, et il ne nous semble pas pertinent de nous impliquer fortement dans un salon dont nous allons nous retirer".

Macworld attire chaque année des milliers de fans d'Apple et des nouvelles technologies à San Francisco et il a été régulièrement l'occasion pour Jobs d'annoncer le lancement de nouveaux produits, comme l'iPhone en 2007.

L'action d'Apple est tombée à 93 dollars dans les échanges électroniques après avoir clôturé à 95,43 dollars, en hausse de 68 cents, sur le Nasdaq.

Gabriel Madway avec David Lawsky, version française Gwénaelle Barzic

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Apple, Steve Jobs, ne prononcera pas le discours inaugural du salon Macworld le mois prochain, ce qui relance les sp&eacute;culations concernant l'&eacute;tat de sant&eacute; du fondateur du groupe /Photo prise le 15 janvier 2008/REUTERS/Robert Galbraith</p>