La Chine justifie le blocage de certains sites internet

mardi 16 décembre 2008 13h01
 

PEKIN (Reuters) - Le ministère chinois des Affaires étrangères a expliqué mardi que la Chine était fondée à interdire l'accès à certains sites internet dont les contenus enfreignent la loi.

Ainsi, les sites en ligne qui estiment que la Chine et Taïwan sont deux Etats distincts, ceux trop favorables au Tibet ou qui critiquent le Parti communiste voient leur accès régulièrement bloqué.

La version en chinois de la BBC, mais également Voice of America et les sites des médias de Hong Kong Ming Pao News et Asiaweek sont bloqués depuis le début du mois de décembre, a rapporté Asiaweek cette semaine.

"Nous ne pouvons pas nier que certains sites ont des problèmes avec le respect de la loi chinoise", a dit un porte-parole du ministère.

"Nous espérons que les sites internet concernés tiendront compte des préoccupations de la Chine et ne feront pas des choses contraires à la loi chinoise. Cela permettra d'établir une bonne coopération entre la Chine et les pays concernés, ainsi qu'entre la Chine et les sites concernés", a-t-il ajouté.

Lucy Hornby, version française Pierre Sérisier

 
<p>Le minist&egrave;re chinois des Affaires &eacute;trang&egrave;res a expliqu&eacute; mardi que la Chine &eacute;tait fond&eacute;e &agrave; interdire l'acc&egrave;s &agrave; certains sites internet dont les contenus enfreignent la loi. /Photo d'archives/REUTERS</p>