L'opérateur Telstra exclu du plan de haut débit australien

lundi 15 décembre 2008 10h28
 

MELBOURNE/WELLINGTON (Reuters) - Telstra, premier opérateur télécoms australien, annonce qu'une commission gouvernementale a rejeté son dossier pour le futur réseau internet à haut débit national.

Ce revers a fait chuter l'action Telstra de 11,6% à un plus bas de dix ans.

Le groupe a précisé que le rejet de son dossier était basé sur des considérations d'ordre technique et qu'il désirait toujours participer à l'appel d'offres organisé pour la construction du réseau.

Le projet, qui vise à couvrir 98% de la population et dont le coût est estimé autour de dix milliards de dollars australiens (4,9 milliards d'euros), est devenu un sujet très politique en Australie et Telstra réclame en préalable la garantie qu'il ne sera pas contraint de se scinder en deux.

L'actuel réseau australien est le plus cher et le plus lent de la plupart des pays industrialisés, et les autorités veulent utiliser l'internet nouvelle génération pour couvrir un territoire vaste et souvent difficilement accessible.

La commission gouvernementale a expliqué avoir rejeté l'offre de Telstra parce que celle-ci n'incluait pas les petites entreprises, mais pour Theo Maas de Fortis Investment Partners, le géant australien restera sans doute en lice parce qu'à l'heure actuelle, il est le seul à avoir détaillé un plan de financement pour le futur réseau.

POKER MENTEUR

En tout six sociétés avaient manifesté un intérêt pour l'appel d'offres à la date du 26 novembre, parmi lesquelles le principal concurrent de Telstra, Optus, propriété de Singapore Telecommunications et associé pour l'occasion à un consortium de compagnies de plus petite taille, Terria. Sont également candidats Acacia et le canadien Axia Netmedia. Les dossiers déposés par TransACT et le gouvernement de Tasmanie n'ont que des ambitions locales.

Le ministre du Haut débit Stephen Conroy a expliqué que Telstra avait déposé la seule proposition qui n'ait pas respecté les critères fixés, et qu'il serait donc exclu du processus.   Suite...

 
<p>Sol Trujillo, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Telstra. Une commission gouvernementale a rejet&eacute; le dossier du premier op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms australien pour le futur r&eacute;seau internet &agrave; haut d&eacute;bit national, un projet dont le co&ucirc;t est estim&eacute; autour de dix milliards de dollars australiens (4,9 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Daniel Munoz</p>