Le système mobile Android de Google reçoit de nouveaux soutiens

mercredi 10 décembre 2008 14h57
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Quatorze entreprises - fabricants de téléphones portables ou de semi-conducteurs et opérateurs de téléphonie - parmi lesquelles Sony Ericsson, Vodafone et ARM, ont rejoint mardi l'association Open Handset Alliance, qui oeuvre à promouvoir le système d'exploitation mobile Android développé par Google.

Ces adhésions constituent un renfort de poids pour le géant de l'internet, qui veut prendre pied sur le marché de la téléphonie mobile et a lancé récemment son propre combiné, le T-Mobile G1, pour tenter de concurrencer l'iPhone 3G d'Apple.

Mais, au-delà du soutien de grands noms, la véritable inconnue, selon les analystes, est de savoir si ces fabricants vont lancer de nouveaux combinés multifonctions ("smartphones") fonctionnant avec le système Android en 2009 et 2010.

C'est Sony Ericsson, coentreprise entre le japonais Sony et le suédois Ericsson, qui devrait ouvrir le bal mi-2009 en sortant un tel combiné.

Le taiwainais Asustek, le japonais Toshiba et le fabricant américain de GPS Garmin figurent également parmi les nouveaux adhérents de l'Open Handset Alliance, portant le nombre de ses membres à 47. Ils rejoignent entre autres le premier fabricant mondial de puces, Intel et les fabricants de combinés Motorola et Samsung Electronics.

Les membres de l'alliance s'engagent à développer des applications et des services pour les combinés utilisant Android, ou à concevoir des appareils compatibles avec le système d'exploitation de Google.

Le principal concurrent d'Android est Symbian, qui contrôle la moitié du marché et a récemment été racheté par Nokia, le premier fabricant mondial de téléphones mobiles.

Jusqu'à présent, 59 sociétés ont déclaré prévoir de rejoindre la Fondation Symbian, une organisation à but non lucratif qui offre à ses membres un accès gratuit à son système d'exploitation pour mobile.

Android est également en concurrence avec Windows Mobile, le système d'exploitation de Microsoft dont la part de marché va croissant.

Jennifer Martinez, version française Jean Décotte, édité par Marc Angrand

 
<p>Le T-Mobile G1, un combin&eacute; multifonctions &eacute;quip&eacute; du syst&egrave;me d'exploitation pour mobiles Android. Quatorze entreprises - fabricants de t&eacute;l&eacute;phones portables ou de semi-conducteurs et op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;phonie - parmi lesquelles Sony Ericsson, Vodafone et ARM, ont rejoint mardi l'association Open Handset Alliance, qui oeuvre &agrave; promouvoir le syst&egrave;me d'exploitation mobile d&eacute;velopp&eacute; par Google. /Photo prise le 23 septembre 2008/REUTERS/Jacob Silberberg</p>