Le sud-coréen Hynix bientôt renfloué par ses actionnaires

lundi 8 décembre 2008 09h59
 

SEOUL (Reuters) - Les actionnaires du fabricant de semi-conducteurs Hynix Semiconductor s'apprêtent à lui accorder une rallonge financière, annonce le ministre sud-coréen de l'Economie.

Le numéro deux mondial des mémoires a demandé 1.000 milliards de wons (536 millions d'euros) en raison du marasme qui frappe le secteur.

"D'après ce que je sais, les actionnaires ont plus ou moins atteint un accord pour fournir des fonds", a déclaré Lee Youn-ho à la presse qui l'interrogeait sur les projets du gouvernement pour maintenir Hynix à flot.

Le gouvernement n'a pas l'intention d'intervenir directement, a réaffirmé le ministre.

Les actionnaires d'Hynix n'ont pas encore pris de décision sur le montant du soutien financier, le moment et la méthode, a précisé le principal d'entre eux, la Korea Exchange Bank.

Selon James Kim, responsable des relations avec les investisseurs chez Hynix, le groupe dispose de suffisamment de cash pour ne pas avoir besoin d'un sauvetage précipité.

Les principaux actionnaires d'Hynix sont ces anciens créanciers qui sont entrés à son capital à la faveur d'un sauvetage lors de la dernière crise importante du secteur en 2000-2001.

Hynix a annoncé dimanche des mesures de chômage techniques pour deux semaines et un programme de départs à la retraite sur la base du volontariat.

Hynix n'est pas le seul à souffrir des effets induits du ralentissement de la demande de biens d'électronique grand public. A Taiwan, les fabricants de mémoires Dram ont demandé un soutien de l'Etat tandis qu'en Europe, le Land de Saxe envisage un soutien à Qimonda, la filiale de mémoires d'Infineon.

Yoo Choonsik et Rhee So-eui, version française Danielle Rouquié

 
<p>Les actionnaires du fabricant de semi-conducteurs Hynix Semiconductor s'appr&ecirc;tent &agrave; lui accorder une rallonge financi&egrave;re. Le num&eacute;ro deux mondial des m&eacute;moires a demand&eacute; 1.000 milliards de wons (536 millions d'euros) en raison du marasme qui frappe le secteur. /Photo prise le 30 octobre 2008/REUTERS/Lee Jae-Won</p>