AT&T supprime 12.000 emplois et diminue ses investissements

jeudi 4 décembre 2008 15h43
 

NEW YORK (Reuters) - AT&T, le premier opérateur américain de télécommunications, annonce la suppression de 12.000 postes, soit environ 4% de ses effectifs totaux, pour réduire ses coûts face à la récession.

Ces mesures de suppressions d'effectifs commencent dès à présent et seront aussi étalées sur 2009. Elles se traduiront par une charge de quelque 600 millions de dollars dans les comptes du quatrième trimestre 2008.

AT&T a dans le même temps annoncé son intention de réduire en 2009 ses dépenses d'investissement par rapport à cette année, tout en indiquant que les programmes d'investissement restaient à finaliser. La présentation détaillée des dépenses d'investissement est prévue pour la fin janvier.

L'action AT&T a ouvert en baisse de 2,5% à 28,45 dollars à Wall Street dans la foulée de ces annonces.

Le groupe a justifié ces décisions par "des pressions économiques, un changement dans le mix produits et la nécessité d'une structure plus fluide en terme d'organisation".

Le titre AT&T a perdu environ 30% de sa valeur depuis le début de l'année. Pour contrer le rapide déclin de ses abonnements traditionnels à la téléphonie filaire, le groupe a accéléré son évolution vers la téléphonie mobile et les services d'Internet à haut débit.

Son iPhone a effectivement permis à AT&T de renforcer de manière importante la base de sa clientèle, même si ces ventes, réalisées à grand renfort de rabais sur le téléphone, ont pesé sur ses marges bénéficiaires.

Dans un communiqué, AT&T a précisé que, tout en réduisant globalement le niveau de ses effectifs, il augmentait le nombre de ses employés dans ses divisions téléphonie mobile, vidéo et haut débit.

Outre AT&T, Viacom a fait savoir jeudi qu'il réduisait ses effectifs. Le groupe de médias a décidé de supprimer 850 postes, soit 7% de ses effectifs.   Suite...