Panasonic relève son offre sur Sanyo, Goldman pourrait renchérir

jeudi 4 décembre 2008 12h50
 

TOKYO (Reuters) - Panasonic a relevé de 8% son offre de rachat sur Sanyo Electric pour la porter à environ 6,8 milliards d'euros, a-t-on appris de sources au fait du dossier, mais Goldman Sachs, actionnaire de Sanyo, l'a rejetée et menace de faire une contre-offre.

Panasonic, numéro un mondial des écrans plasma, a exprimé le mois dernier le souhait de racheter son concurrent de plus petite taille Sanyo mais il n'a pas encore trouvé un accord sur le montant de la transaction avec Goldman et deux autres actionnaires principaux, Sumitomo Mitsui Banking et Daiwa Securities SMBC.

Panasonic a relevé son offre de 10 yens à 130 yens par action et Sumitomo Mitsui et Daiwa SMBC réfléchissent à cette proposition qu'ils ont accueillie de manière positive, ont déclaré à Reuters trois sources qui ont préféré garder l'anonymat car les négociations ne sont pas publiques.

Cette nouvelle offre demeure de 12% inférieure à l'actuel cours de l'action et ne satisfait pas Goldman Sachs, qui a fait savoir qu'il pourrait exercer son droit de racheter les actions détenues par Daiwa SMBC et Sumitomo Mitsui, ce qui lui permettrait de prendre le contrôle de Sanyo.

"Nous ne pensons pas que ce processus et ce prix soient justes pour tous les actionnaires de Sanyo", dit Goldman dans un communiqué.

"Nous allons étudier toutes les options y compris l'exercice du droit à un premier refus", précise le communiqué.

Taro Fuse, Taiga Uranaka, Ted Kerr, et Yumiko Nishitani, version française Gwénaelle Barzic