Gemalto renonce à surenchérir sur Wavecom, Sierra favori

mercredi 3 décembre 2008 13h34
 

PARIS (Reuters) - Gemalto annonce avoir renoncé au relèvement de son offre de reprise hostile sur Wavecom, laissant la voie ouverte à une prise de contrôle de sa cible par le groupe canadien Sierra Wireless.

"Dans le cadre de sa stratégie à moyen et long terme, Gemalto dispose de nombreuses options de croissance dans différents marchés dont le M2M (Machine-to-Machine, ndlr). Nous ne souhaitons pas faire d'offre à un prix qui ne serait pas dans les meilleurs intérêts de Gemalto et de ses actionnaires", souligne Olivier Piou, directeur général du fabricant de cartes à puces dans un communiqué.

"Je souhaite bonne chance à Wavecom et à tous ses collaborateurs", ajoute-t-il.

Sierra Wireless a dévoilé mardi un projet d'offre amicale sur Wavecom qui valorise la société spécialisée dans la communication sans fil à environ 218 millions d'euros, soit 8,5 euros par action et 21% de plus que la proposition de Gemalto. La proposition a été approuvée par le conseil d'administration de Wavecom.

Vers 13h10, l'action Gemalto recule de 4,51% à 17,98 euros à la Bourse de Paris. Au même moment, Wavecom cède 0,49% à 8,15 euros.

L'annonce de la contre-offre de Sierra Wireless a provoqué un vif soulagement des actionnaires minoritaires de Wavecom qui craignaient que la direction ne fasse échouer l'offre de Gemalto par des mesures anti OPA

Matthias Blamont, édité par Jacques Poznanski