27% des Français consultent le mobile d'autres personnes

mardi 2 décembre 2008 14h19
 

PARIS (Reuters) - Les Français sont 82% à juger inconvenant de consulter le téléphone mobile d'autres membres de leur famille mais ils sont pourtant 27% à le faire, montre une enquête de l'Association française des opérateurs mobiles (AFOM) et de TNS Sofres.

Cette enquête décèle l'émergence d'une étiquette assez consensuelle de l'usage du téléphone mobile dans la société française et, parallèlement, de transgressions facilement avouées.

"Si on reconnaît aussi facilement la transgression de cette norme, c'est qu'elle ne génère pas une culpabilité importante. Ce sont de petites transgressions", a déclaré Brice Teinturier, directeur du département politique et opinion TNS Sofres, lors d'une conférence de presse.

Dans le même esprit, 72% des personnes interrogées estiment qu'il n'est pas convenable de lire ses SMS ou ses mails pendant un repas de famille mais 43% reconnaissent l'avoir fait.

Selon les auteurs de l'étude, "il existe aujourd'hui un savoir faire mobile et des règles de convenance qui sont partagés par la grande majorité des Français".

Quelque 53% des personnes interrogées admettent que l'on réponde à un appel dans un train, 56% acceptent l'idée d'un filtrage des appels suivant l'auteur et 57% réprouvent les appels en "téléphone masqué".

De même, 55% estiment normal de dire à quelqu'un qu'il parle trop fort dans un lieu public et 55% qu'il ne respecte pas une interdiction de téléphoner.

Dans la sphère amoureuse, il est admis de s'excuser d'un retard auprès de son conjoint par SMS (60% jugent cela convenable) et une large majorité se dessine sur ce qu'il ne faut pas faire : prendre un appel pendant un repas en tête à tête (non convenable pour 76%), lire les SMS ou écouter les messages de son conjoint (84%), rompre par SMS (88%) ou encore prendre un appel pendant un rapport sexuel (92%). Sept pour cent sont sans opinion et 1% pensent pouvoir prendre un appel dans ce cas de figure.

RASSURANT POUR LES FEMMES, UTILE POUR LES HOMMES   Suite...

 
<p>Selon une enqu&ecirc;te de l'Association fran&ccedil;aise des op&eacute;rateurs mobiles et de TNS Sofres, les Fran&ccedil;ais sont 82% &agrave; juger inconvenant de consulter le t&eacute;l&eacute;phone mobile d'autres membres de leur famille mais ils sont pourtant 27% &agrave; le faire. /Photo d'archives/REUTERS/Ferran Paredes</p>