Les professionnels d'internet s'inquiètent d'un projet de taxe

lundi 1 décembre 2008 12h16
 

PARIS (Reuters) - Des professionnels d'internet s'alarment d'un projet de taxe sur leur activité et d'une éventuelle extension des pouvoirs du Conseil supérieur de l'audiovisuel qui sonneraient, selon eux, le glas de la création en France.

Dans une tribune publiée lundi dans Le Monde, ils demandent aux députés de rejeter les amendements en ce sens lors de l'examen du projet de loi sur l'audiovisuel public qui se poursuit cette semaine à l'Assemblée nationale.

Parmi les signataires figurent les dirigeants des filiales françaises de Google, Yahoo! et eBay ou l'Association de l'économie numérique (Acsel) qui regroupe 180 entreprises.

Ces amendements "témoignent d'une vision anachronique et décalée de la réalité de l'internet", écrivent-ils.

Ils rejettent un éventuel contrôle par le CSA des sites incluant des contenus audiovisuels créées par les internautes et, "s'agissant de la taxe, elle aurait pour première conséquence d'assécher la présence sur internet des contenus des internautes français".

"On voudrait faire de l'internet le terrain de jeu privilégié des Anglo-Saxons que l'on ne s'y prendrait pas autrement", poursuivent les signataires.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

 
<p>Des professionnels d'internet s'alarment d'un projet de taxe sur leur activit&eacute; et d'une &eacute;ventuelle extension des pouvoirs du Conseil sup&eacute;rieur de l'audiovisuel qui sonneraient, selon eux, le glas de la cr&eacute;ation en France. /Photo d'archives/REUTERS/Sherwin Crasto</p>