La CE soutient l'Arcep sur la baisse des terminaisons d'appels

jeudi 27 novembre 2008 13h23
 

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - La Commission européenne s'est félicitée de la proposition de l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (Arcep) de baisser à nouveau le tarif des terminaisons d'appels sur mobile.

Ces tarifs correspondent au prix que se facturent les opérateurs entre eux pour terminer l'appel d'un de leurs clients sur le réseau d'un autre opérateur.

"En France, les consommateurs vont payer moins cher dans le futur pour les communications sur les téléphones portables", a dit un porte-parole de la Commission européenne.

"La Commission soutient cette démarche (...) La commission salue cette décision de l'Arcep car elle est bonne pour les consommateurs et pour la concurrence en France", a-t-il ajouté.

L'Arcep doit arrêter sa décision avant Noël sur les propositions de baisse des tarifs présentées fin octobre qui ont fait l'objet d'une consultation publique des acteurs du secteur, a déclaré jeudi un porte-parole de l'organisme de régulation.

Il propose de baisser au 1er juillet 2009, de 6,5 à 4,5 centimes d'euro la minute pour Orange France et SFR et de 8,5 à 6 centimes d'euro la minute pour Bouygues Télécom.

Une deuxième baisse interviendrait au 1er juillet 2010, de 4,5 à 3 centimes d'euro pour Orange France et SFR et de 6 à 4 centimes d'euro pour Bouygues Télécom.

A titre de comparaison, l'Arcep estime le coût de revient d'une terminaison d'appel entre un et 2,9 centimes d'euro pour "un opérateur efficace".

France Télécom a fait savoir que ce projet aurait un impact "de l'ordre de plusieurs dizaines de millions d'euros" sur son chiffre d'affaires. SFR a estimé, de son côté, que cela lui coûterait près de 500 millions d'euros sur les deux prochaines années.

Bouygues Telecom juge, quant à lui, la proposition de l'Arcep "équilibrée" sans donner l'impact qu'elle aurait sur ses comptes.

Julien Toyer, Nathalie Meistermann, édité par Jacques Poznanski

 
<p>La Commission europ&eacute;enne s'est f&eacute;licit&eacute;e de la proposition de l'Autorit&eacute; de R&eacute;gulation des Communications Electroniques et des Postes (Arcep) de baisser &agrave; nouveau le tarif des terminaisons d'appels sur mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>