EDS et les réductions de coûts ont dopé le bénéfice de HP

lundi 24 novembre 2008 22h56
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard annonce une hausse de son bénéfice, grâce à des réductions de coûts et à son acquisition d'Electronic Data Systems qui a permis d'augmenter sensiblement les revenus tirés des services.

Les résultats et les projections de 2009 reprennent exactement les chiffres provisoires publiés le 18 novembre dernier par le premier fabricant mondial de PC. Les chiffres provisoires avaient dépassé les attentes de Wall Street et l'action HP avait gagné 14% ce jour-là.

Le bénéfice net du quatrième trimestre clos le 31 octobre est de 2,11 milliards de dollars, soit 84 cents par action, contre 2,17 milliards (81 cents) un an auparavant. Hors exceptionnels, le BPA ressort à 1,03 dollar.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 19% à 33,6 milliards de dollars. Sa hausse, ajustée des effets de change, revient à 16%. Sans EDS, la croissance du chiffre d'affaires se serait limitée à 5%.

HP a développé une large gamme d'activités dans l'informatique - services, logiciels, PC, imprimantes et encres - ce qui le rend moins vulnérable aux retournements de conjoncture qu'une entreprise entièrement vouée au PC.

Son concurrent Dell a fait cependant mieux que prévu sur son trimestre clos en octobre, en raison essentiellement d'une réduction énergique des coûts.

L'action HP, qui a perdu le tiers environ de sa valeur de septembre à la mi-novembre, a regagné 20% environ depuis la publication de ses comptes provisoires. Mais elle reculait à 35,40 dollars en après-Bourse contre 35,70 dollars en clôture.

Wilfrid Exbrayat

 
<p>Hewlett-Packard a confirm&eacute; ses r&eacute;sultats du quatri&egrave;me trimestre et ses pr&eacute;visions pour l'ann&eacute;e 2009 qui avaient &eacute;t&eacute; publi&eacute;s la semaine derni&egrave;re. HP pr&eacute;voit un b&eacute;n&eacute;fice par action GAAP de 80 &agrave; 82 cents pour le premier trimestre 2009 et un BPA non GAAP de 93 &agrave; 95 cents. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Yeung</p>