Le coup de semonce d'Intel de mauvais augure pour les "technos"

jeudi 13 novembre 2008 11h15
 

NEW YORK (Reuters) - La mise en garde lancée mercredi soir par le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel sur son chiffre d'affaires, nouveau signe du coup de frein économique en cours dans le monde, est de très mauvais augure pour le secteur technologique, soulignent les analystes.

En abaissant de 14% sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre, Intel a expliqué que son activité était affectée par une demande beaucoup plus faible que prévu dans toutes les régions du monde et sur tous les segments de marché.

Dans la foulée de cette annonce, le titre du numéro un mondial des semi-conducteurs reculait de 7% dans des échanges d'après-Bourse, au plus bas depuis 12 ans, entraînant dans son sillage Qualcomm (-2,2%) ou encore Microsoft (-2%) qui se traitait à 19,89 dollars, au plus bas depuis mars 1998.

Les constructeurs informatiques Dell et Hewlett-Packard, qui doivent tous deux publier leurs résultats trimestriels ce mois-ci, reculaient également.

Le fabricant de routeurs Cisco Systems qui tient son assemblée générale ce jeudi, perdait 2,8%.

En Europe, STMicroelectronics perdait près de 3% jeudi en matinée et Infineon 2,6%.

Le numéro un mondial des semi-conducteurs table désormais, avec une marge d'erreur de 300 millions de dollars, sur des ventes de neuf milliards de dollars sur les trois derniers mois de l'année alors qu'il attendait jusqu'ici un chiffre d'affaires compris entre 10,1 et 10,9 milliards.

Le groupe californien - il produit 80% des micro-processeurs pour PC fabriqués dans le monde - a expliqué que les fabricants réduisaient fortement leurs stocks de composants.

"Il s'agit d'une révision à la baisse très substantielle. Pour qu'un chiffre d'affaires recule tellement d'un trimestre sur l'autre (NDLR, il était de 10,2 milliards au troisième trimestre), cela doit vouloir dire que les consommateurs ont tout bonnement décidé de ne rien dépenser pendant la période des fêtes", estime John Dryden, analyste chez Charter Equity.   Suite...

 
<p>Selon les analystes, la mise en garde lanc&eacute;e mercredi soir par le num&eacute;ro un mondial des semi-conducteurs Intel sur son chiffre d'affaires, nouveau signe du coup de frein &eacute;conomique en cours dans le monde, est de tr&egrave;s mauvais augure pour le secteur technologique. /Photo prise le 3 juin 2008/REUTERS/Nicky Loh</p>