Vodafone prend le contrôle du sud-africain Vodacom

jeudi 6 novembre 2008 12h20
 

LONDRES (Reuters) - L'opérateur britannique de téléphonie mobile Vodafone annonce la prise de contrôle de son affilié sud-africain Vodacom, via le rachat d'une tranche complémentaire d'actions représentant 15% de son capital.

Dans un communiqué, le numéro un mondial du secteur précise qu'il paiera 22,5 milliards de rands, soit 1,7 milliard d'euros, pour racheter ces 15% à l'opérateur sud-africain Telkom.

Jusqu'ici, Vodacom, numéro un sud-africain du secteur, était une filiale commune à 50-50 de Vodafone et de Telkom.

A l'issue de la transaction, Vodacom Group sera coté en Bourse de Johannesburg. Les 35% non détenus par Vodafone seront distribués par Telkom à ses actionnaires, l'opérateur souhaitant se concentrer sur le développement de ses opérations de téléphonie fixe.

Vodafone utilisera Vodacom comme véhicule d'investissement en Afrique sub-saharienne, sauf au Ghana et au Kenya où Vodafone est déjà présent. Vodacom est bien implanté en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo, au Lesotho, Mozambique et Tanzanie.

En Bourse, Telkom gagne plus de 2% en fin de matinée alors que Vodafone perd plus de 5%.

Le britannique pense conclure la transaction au premier semestre 2009. Cette consolidation affectera son bénéfice ajusté par action pendant trois ans.

Telkom et Vodafone étaient en discussion depuis juin sur l'opération. Le sud-africain avait indiqué ce mois-ci que l'opération était soutenue par son conseil d'administration et par son actionnaire de référence, l'Etat.

Kate Holton, version française Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié

 
<p>L'op&eacute;rateur britannique de t&eacute;l&eacute;phonie mobile Vodafone va prendre le contr&ocirc;le de son affili&eacute; sud-africain Vodacom, via le rachat d'une tranche compl&eacute;mentaire d'actions repr&eacute;sentant 15% de son capital. /Photo d'archives/REUTERS/Toshiyuki Aizawa</p>